Aller au contenu

Précaires de L’Édu­ca­tion Natio­nale en Lutte !

Dans la mobi­li­sa­tion le 13 juin à Poitiers

Nous, précaires de l’Édu­ca­tion Natio­nale (AVS, AED…) sommes présent.e.s dans les écoles, collèges et lycées et sommes victimes d’iné­ga­li­tés que nous ne pouvons plus taire.

Nous sommes les seuls travailleurs de l’Édu­ca­tion Natio­nale a être privé.e.s de la sécu­rité de l’em­ploi : CDD d’un an renou­ve­lables 5 fois, CUI, CAE… A chaque fin d’an­née scolaire, la recon­duc­tion de nos contrats est incer­taine et consti­tue souvent un moyen de pres­sion dans l’exer­cice de notre travail.

Par ailleurs, la Ministre a accordé la prime REP et REP + à TOUS les agents de l’Édu­ca­tion Natio­nale, à TOUS, sauf à nous. Elle a aussi accordé
une prime de noël en 2014, recon­nais­sant « l’en­ga­ge­ment de TOUS ces person­nels qui, au quoti­dien, contri­buent au bon fonc­tion­ne­ment du système scolaire » dont nous sommes exclus. Une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale vient d’être annon­cée pour TOUS, sauf pour nous.

Les dispo­si­tifs censés nous accom­pa­gner dans notre « réin­ser­tion » profes­sion­nelle sont en pratique inexis­tants, puisque ni notre travail, ni notre expé­rience ne sont recon­nus. Combien d’entre nous se retrouvent au chômage quand prend fin leur contrat ?

Nous, les précaires de l’Édu­ca­tion Natio­nale, servons aujourd’­hui à tout : secré­taires, bras droit du CPE, agent.e.s de sécu­rité, assis­tant.e.s péda­go­giques, admi­nis­tra­teur.trice.s de réseau, conseiller.e.s d’orien­ta­tion, conseiller.e.s en recherche de stage, psycho­logues, infir­mier.e.s, assis­tant.e.s sociaux, assis­tant.e.s docu­men­ta­listes, entre autres… Nous servons à tout et surtout à palier aux failles du système éduca­tif (manque de moyens, de forma­tions, de person­nels dans tous les domaines) ! Nous essuyons les injus­tices sociales qui frappent notre société :
contrats précaires, déva­lo­ri­sa­tion progres­sive de notre « statut », logiques de mana­ge­ment libé­ral, absence de recon­nais­sance.

Nous exigeons :

• une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale immé­diate (les AED en inter­nat ne sont payés que 3 heures de 22h à 7h00) et le droit aux diverses primes dues aux travailleurs de l’Édu­ca­tion Natio­nale (REP, REP+, prime de noël…) ainsi que le paie­ment des heures supplé­men­taires, respect des temps de pause ;
• la recon­nais­sance en tant que membres des équipes péda­go­giques et éduca­tives ;
• une réelle valo­ri­sa­tion de nos compé­tences, l’ac­cès et le finan­ce­ment à des forma­tions quali­fiantes, à des VAE et le CAP DEAES de plein droit pour tous les person­nels en poste ;
• la géné­ra­li­sa­tion des contrats de trois ans, la possi­bi­lité de péren­ni­sa­tion de nos postes ;
• la péren­ni­sa­tion des AVS au sein des établis­se­ments, une distinc­tion entre les métiers d’Aide à domi­cile, d’AVS et d’AMP et la non fusion des diplômes en un CAP fourre-tout ;
• le main­tien des aides sociales pour les élèves (chèque-livres, BAFA, finan­ce­ment du permis B)
• la clari­fi­ca­tion des missions et « contrats » des Maîtres au pair, qui, selon les poli­tiques d’éta­blis­se­ment, peuvent deve­nir des AED non décla­rés ;
• nous exigeons pour tou.te.s les non-titu­laires travaillant avec nous (agents terri­to­riaux, contrac­tuel.lle.s, tou.te.s les stagiaires, étudiant.e.s en EAP, Maître au pair, anima­teur.trice.s péri­sco­laires) une sécu­rité de l’em­ploi.

Aujourd’­hui, nous nous mobi­li­sons natio­na­le­ment avec Bobi­gny, Aulnay, Sevran, Marseille, Toulou­se… et invi­tons tous les AED et AVS à se rassem­bler lors de la venue de la Ministre de l’Édu­ca­tion Natio­nale aux

Salons de Blos­sac de Poitiers le lundi 13 juin à partir de 18h00.

Pour toute infor­ma­tion, ques­tion :
precaires.en86@pro­ton­mail.com

Face­book :
Mobi­li­sa­tion précaires Educa­tion Natio­nale 86

Péti­tion :
https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-de-l-educa­tion-natio­nale-…

Ce texte en pdf

Source : http://poitiers.demos­phere.eu/rv/920

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.