Aller au contenu

Prof de philo suspendu

Une vidéo de France 3 avec des témoi­gnages d’élèves et de collègues, un commu­niqué des Amis de la Terre et une chan­son

* La vidéo est ICI

 

* le commu­niqué de presse des Amis de la Terre là :

Une sanc­tion qui fait recu­ler la liberté d’ex­pres­sion

La mesure disci­pli­naire visant un ensei­gnant de philo­so­phie du lycée Victor Hugo, à Poitiers, déci­dée par le recto­rat, suite à un soi-disant compor­te­ment indigne lors de la minute de silence (en mémoire aux victimes de la tuerie, d’il y a quinze jours) est inique et injus­ti­fiée.
Par cette sanc­tion admi­nis­tra­tive et l’éven­tuelle pour­suite judi­ciaire – sans que l’in­té­ressé en connaisse la raison, comble de mépris -, le recteur, repré­sen­tant poli­tique du gouver­ne­ment actuel, veut faire un exemple à l’en­contre d’un ensei­gnant dont l’in­dé­pen­dance d’es­prit doit le chagri­ner depuis bien long­temps. Il est scan­da­leux qu’il soit sanc­tionné pour la seule raison qu’il n’au­rait pas tenu comme il faut le garde-à-vous lors de cette jour­née de la minute de silence. On voit déjà où mène le patriot act à la française de Valls et consorts.
Oui, on peut être révulsé par les atten­tats des inté­gristes – et Jean-François Chaze­rans, bien connu du milieu asso­cia­tif et poli­tique poite­vin, est à mille lieux de soute­nir ces actes barbares – sans pour autant être prêt à marcher du même pas que les gouver­nants qui bombardent à droite, à gauche, au gré des inté­rêts du capi­tal français, et sans se recon­naître dans la brochette des Néta­nya­hou, Bongo et consorts. Un prof de philo peut, peut-être, faire réflé­chir et s’ex­pri­mer ses élèves plus effi­ca­ce­ment en ne s’en tenant pas à un silence lourd d’am­bi­guï­tés.
En affi­chant « Je suis Char­lie », lors d’une récente réunion avec les chefs d’éta­blis­se­ments de l’aca­dé­mie, le recteur montre, par cette déci­sion, le peu de cas qu’il fait de la liberté d’ex­pres­sion.
Poitiers, le 25 janvier 2015

 

* La chan­son c’est celle-là.

Mais peut-on trai­ter le recteur de « braves gens » ?

.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.