Aller au contenu

Qui a peur du Grand Mélen­chon ?

Ce long texte circule en défense de Mélen­chon. Les réfé­rences en sont ci-dessous. Le rappel de la grande mansué­tude de la police et de la justice à son égard par compa­rai­son avec le déploie­ment d’une centaine de poli­ciers mérite d’être fait.

Contrai­re­ment à l’au­teur de ces lignes,  j’ajoute que sans la presse -qu’il insulte en copiant ici Mélen­chon -, il n’y aurait pas eu d’af­faire Benalla (sur notre site plusieurs billets parlent de cette affaire).

En voici quelques extraits à la critique bien ajus­tée.

Pascal Bois­sel. 24–10–2018

 

Texte d’ « Eddie Legus » rapporté sur un blog hébergé par Media­part.

 

« Je devrais plutôt écrire « Qui fait tout pour qu’on ait peur du grand Mélen­chon ? » Avant d’en­trer dans le vif du sujet faisons ensemble un petit tour d’ho­ri­zon très exhaus­tif des infos bien pour­ries qui passent large­ment sous silence en ce moment. La Média­cra­tie étant trop occu­pée à nous bassi­ner avec Mélen­chon… Voyons ces infos qui valent leur pesant d’huile de palme et de magouilles!

(…)

Tiens le procu­reur de Paris ?… On en cause ? C’était il y a à peine un mois. La presse se faisait l’écho d’une infor­ma­tion des plus surpre­nante: Emma­nuel Macron avait person­nel­le­ment évincé trois candi­dats à la succes­sion de François Molins au poste de procu­reur de Paris. Il avait récusé et recalé trois candi­dats issus de la procé­dure habi­tuelle de nomi­na­tion. « L’Ely­sée prend la main sur les procu­reurs » titrait Le Monde. « Macron veut poser son parquet »titrait Libé. « Macron veut choi­sir lui-même ses procu­reurs », titrait Media­part. Au grand jour, le bon roite­let Macron faisait ainsi voler en éclats l’in­cre­vable fiction française de « l’in­dé­pen­dance de la Justice » dont on nous rabâche les écou­tilles depuis trois jours! Et il envoyait par la même occa­sion un signal très clair : le procu­reur qui suivra les « affaires sensibles », à commen­cer par les instruc­tions sur son chéru­bin Benalla, aura réussi son examen de passage auprès du monarque et sera encensé nouveau Procu­reur de Paris…

(…) Confron­ta­tion physique qui s’est ache­vée par l’in­ter­rup­tion préma­tu­rée de la perqui­si­tion, appa­rem­ment sans procès-verbal listant les pièces saisies ou mises sous séquestre, ce qui entraî­nera logique­ment la nullité de cette curieuse procé­dure. Mais on n’en parle pas, ce qui compte c’est que Mélen­chon s’énerve ! La police poli­tique on s’en bat l’œil ça n’existe que dans la tronche des complo­tistes et des mélen­cho­nistes, tout comme la justice au service de l’état qui est une lubie ! L’enquête bâclée et sans PV de perqui­si­tion on s’en balance ! Le plus impor­tant c’est Mélen­chon et sa “personne sacrée”… Je me demande si y a pas de quoi finir par sortir de ses gonds et vous, non toujours pas ! ?…. Atten­dez, c’est pas fini !

Le procu­reur de Paris en ques­tion, c’est celui qui a mené avec telle­ment de brio la miro­bo­lante perqui­si­tion chez Benalla ! Le succes­seur nommé par Macron quelques jours après l’évic­tion de Molins. Vous ne vous souve­nez certai­ne­ment pas que cette perqui­si­tion avait eu lieu il y a plus d’un mois et qu’elle fût un véri­table fiasco et pour cause, je vous raconte : Benalla est présent, escorté par la police (la vraie cette fois) et le proc de Paris fraî­che­ment nommé. Tout ce petit monde se retrouve devant la porte de chez Benalla un soir à 20h (pourquoi aussi tard, on se le demande?)! C’est alors qu’A­lexandre d’un air bien­heu­reux prétend avoir oublié ses clefs.. Comme c’est ballot ! Mais en fait c’est pire que ça, Benalla s’est trompé de trous­seau et à la place de ses clefs il a en mains les clefs de la villa Normande des Macron (MDR) ! Le procu­reur n’a pas pensé à venir avec un serru­rier (bizarre) et les flics qui l’ac­com­pagnent n’ont pas de bélier pour défon­cer la porte de Benalla. (très bizarre).. je le rappelle, Benalla est accusé entre-autre de déten­tion d’armes illé­gales sans auto­ri­sa­tion, d’usur­pa­tion du titre et de la fonc­tion de poli­cier, et d’agres­sion sur au moins deux touris­tes… le sommet de l’ice­berg de toute manière ! Le but de cette perqui­si­tion étant d’ou­vrir le coffre-fort de Benalla dans lequel se trou­ve­rait ses armes et selon des sources judi­ciaires, des docu­ments pouvant mettre en cause l’in­té­grité de l’État ??! … Bon qu’à cela ne tienne, il est 21h, l’heure légale ou la perqui­si­tion n’est plus permise, on revien­dra demain dit le Procu­reur de Paris qui rebrousse chemin pour se poin­ter le lende­main à 9 h du matin (pourquoi si tard et pas à 7h comme chez Jean-Luc Melen­chon)!!! Natu­rel­le­ment, l’ap­par­te­ment de Benalla a été soigneu­se­ment nettoyé durant la nuit et son coffre-fort a disparu !… Mais tout ça c’est normal, personne ne trouve rien à redire à cette bande d’in­ca­pables fort complai­sants avec le protégé de sa Majesté et ce dernier n’aura à souf­frir d’au­cune sanc­tion … Le plus impor­tant pour les médias étant de ne surtout pas trop ébrui­ter le pathos et de se concen­trer sur autre chose ! Le « autre chose » aujourd’­hui étant que ce même procu­reur dépose plainte contre Mélen­chon pour tenta­tive d’in­ti­mi­da­tion et obstruc­tion ! Mouhaha ça ne lui est pas venu à l’idée de dépo­ser plainte contre Benalla pour obstruc­tion à ce nouveau Procu­reur? … Ben non!

Bon alors main­te­nant que les jour­na­leux ont bien bavé sur la colère Mélen­cho­nienne qu’est ce qu’ils vont encore essayer de pondre ? Ah oui ! L’AFFAIRE ! Bon je survole parce que sinon j’en ai pour des heures !… En gros, Les comptes de campagne de Mélen­chon sont dans le colli­ma­teur de la justice tout comme le sont ceux de Macron, dois-je le rappe­ler ? Sauf que pour Macron pas de perqui­si­tion malgré l’enquête préli­mi­naire en cours… On attend ! Pendant ce temps, l’ex président de la commis­sion des comptes de campagne qui a pour­tant bien validé les comptes de Mélen­chon et trouvé des irré­gu­la­ri­tés dans ceux de Macron, se voit augmenté de 4500 à 10 000€ par mois (Promo­tion macro­nienne)! Depuis, il a changé de version et prétend que fina­le­ment, non, les comptes de campagne de Mélen­chon ne sont pas bons, ah bon? (bizarre) (…)

Alors pour conclure, parce que je ne vais pas y passer la nuit, au milieu de ce joyeux bordel digne d’un film à sketchs et dont j’abrège l’énoncé volon­tai­re­ment afin d’évi­ter la lassi­tude: la seule chose qui motive les médias c’est la colère de Mélen­chon ! (…) Mais en atten­dant, à quand les perqui­si­tions chez Macron ? À quand les perqui­si­tions au siège des LREM ? À quand les perqui­si­tions chez Casta­ner ?… Ben non ça n’est pas à l’ordre du jour ! Et c’est ça qui met les nerfs à vif ! Et qu’on aime ou pas Mélen­chon, il est tout de même curieux de consta­ter que dans ce pays, la justice soit si prompte a mobi­li­ser 100 poli­ciers en armes et gilets par-balle pour quelques factures, mais qu’on ne puisse pas en trou­ver pour aller fouiller chez les Macron et Casta­ner pour la même chose et qu’il soit impos­sible de perqui­si­tion­ner propre­ment chez Benalla pour y dégo­ter autre-chose que de la pape­rasse et des photos de vacances ! C’est un peu diffi­cile à expliquer, vous ne trou­vez pas?… Enfin, ce n’est pas comme si la FI planquait des armes dans son QG de campagne non ? J’ai plus le temps de parler des chiffres des campagnes prési­den­tielles, mais là aussi y a de quoi dire, surtout quand on entend les jour­na­leux répé­ter en boucle les mêmes inep­ties.

(…)

Et surtout, surtout! Pendant ce temps là….On ne nous parle pas du casse du siècle et des 55 milliards de fraude fiscale commis au parle­ment euro­péen ! On ne parle pas du prix du gaz qui va encore grim­per de 5 % après une hausse de 7 % en juillet dernier et de 16% en tout depuis 10 mois! On ne nous parle pas de ENGIE qui trans­fert 27 milliards d’Eu­ros au Luxem­bourg pour éviter le Fisc! (…) on ne nous parle pas des 100 milliards de l’éva­sion fiscale (pour­tant y a de quoi occu­per les flics pendant des décen­nies) ! (…) On ne nous parle pas des enquêtes sur les comptes de campagne de Macron, sur Monsieur Ferrant, sur Madame Peni­caud, On ne nous parle pas de la ministre des trans­ports visée par des accu­sa­tions de conflits d’in­té­rêt, on ne nous parle plus du tout de Benalla !! Terminé le parquet de Paris a enterré l’Af­faire ! On ne parle pas de la taxe d’ha­bi­ta­tion qui devait être suppri­mée mais qui d’un coup augmente, (…) on ne nous parle pas des retrai­tés qui mani­festent et qu’on matraque, (…) Ce n’est pas inté­res­sant ! Le mieux c’est Mélen­chon qui tonne contre la poli­tique des pour­ris susnom­més !

(…)Elle est bien bonne non? »

(…)

 

 

 

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.