Aller au contenu

Réfé­ren­dum : un résul­tat encou­ra­geant pour les indé­pen­dan­tistes, une espé­rance mobi­li­sa­trice pour la Kanaky

 Commu­niqué natio­nal d’En­semble! du 6 novembre

« Ensemble! Mouve­ment pour une alter­na­tive de gauche sociale et écolo­gique », féli­cite le mouve­ment indé­pen­dan­tiste de Kanaky pour le bon score réalisé au réfé­ren­dum pour l’in­dé­pen­dance du 4 novembre (43,6%) score qui aurait dû être encore plus impor­tant si la tota­lité de la popu­la­tion kanak avait figu­rée sur les listes élec­to­rales et donc pu parti­ci­per à cette élec­tion.

Ce résul­tat témoigne d’une réelle mobi­li­sa­tion de l’élec­to­rat kanak, océa­nien et d’une mino­rité de natifs issus de la colo­ni­sa­tion, asia­tiques ou euro­péens. Si le non l’em­porte cette fois-ci, dans la conti­nuité des inté­rêts colo­niaux et stra­té­giques de la France, dont le Président Macron s’est tout de suite réclamé, ce résul­tat rend compte de la force de l’idée de souve­rai­neté pour les droits et l’his­toire des luttes anti­co­lo­niales, qui sera déter­mi­nante pour les autres réfé­ren­dums prévus par les accords de 1988 et 1998 et aux élec­tions terri­to­riales de 2019.

La ques­tion sociale et écolo­gique en est une des idées force, qui rencontre la lutte des femmes contre le patriar­cat sous toute ses formes, comme axe d’une alter­na­tive d’in­dé­pen­dance fondée sur la dignité et les besoins d’une société démo­cra­tique
Le cadre actuel imposé par le colo­ni­sa­teur tente de contrô­ler cette pers­pec­tive éman­ci­pa­trice sur le plan écono­mique par un mana­ge­ment néoli­bé­ral de spolia­tion des richesses, de discri­mi­na­tions et de préca­ri­tés en termes d’éga­lité des droits, d’ac­cès à l’em­ploi et au loge­ment, à une réelle scola­ri­sa­tion qui prenne en compte les langues méla­né­siennes dans l’ap­pren­tis­sage du français.

Cette lutte de rupture avec le peuple­ment continu de « métros » s’ouvre à une pleine souve­rai­neté sur les richesses de son propre pays, en parti­cu­lier la totale réap­pro­pria­tion écolo­gique des terres, sur l’au­to­suf­fi­sance alimen­taire à des prix non déter­mi­nés par la dépen­dance du marché imposé aujourd’­hui par l’im­por­ta­tion de produits de base.

« Ensemble! » réaf­firme son soutien à la lutte pour l’in­dé­pen­dance de la Kanaky et à toutes les luttes sociales et écolo­giques qui parti­cipent de cette pers­pec­tive éman­ci­pa­trice et de déco­lo­ni­sa­tion des esprits.

Le 6 novembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.