Aller au contenu

Soli­da­rité avec les dispen­saires auto­gé­rés grecs à Poitiers le 13 octobre

Le 13 octobre

Présence en villes de mili­tant.e. dès midi place du marché.

Jume­lage annoncé avec le dispen­saire auto­géré de Halan­dri

Vente du livre « les dispen­saires auto­gé­rés grecs » paru aux éditions Syllepse.

Discus­suions et anima­tions diverses

Recueil de dons

 

Le soir dès 19 heures rendez vous à la salle Lawson Body, rue de la Gante­rie

Pot de l’ami­tié

20 heures. Projec­tion du film de Philippe Menut, « La tour­mente grecque », puis débat animé par Pascal Fran­chet, mili­tant breton de la cara­vane et président du Collec­tif pour l’an­nu­la­tion de la dette du Tiers monde. Inter­ven­tion de cama­rades de la CGT Labo­rit sur l’aus­té­rité et ses consé­quences sur le service public de santé, la néces­sité d’ini­tia­tives popu­laires pour se réap­pro­prier ce bien commun.

 

A noter que cette initia­tive a reçu déjà à ce jour le soutien de

Ensemble! , EE-LV, PCF, PG, NPA, MJCF,

FSU, CGT Labo­rit

 

D’autres initia­tives seront propo­sées.

 

Contexte

Les dons de maté­riel médi­cal et para-médi­cal sont deman­dés. Si vous pouvez le faire, si vous pouvez contac­ter des personnes ressources autour de vous merci de le faire.

Cette cara­vane soli­daires est une des cara­vanes qui convergent sur Lyon le 15 octobre puis part en Grèce à Thes­sa­lo­nique puis à Athènes, porter les dons recueillis et avoir des échanges avec nos ami.e. des dispen­saires auto­gé­rés. Cette initia­tive fut lancée lors de la réunion natio­nale des collec­tifs de soli­da­rité à laquelle il y avait un repré­sen­tant de Poitiers.

Il y a d’autres initia­tives aussi.

Cette initia­tive de soli­da­rité s’adresse au peuple grec et aussi désor­mais aux réfu­gié.e.s auxquels les dispen­saires apportent un soutien acharné.

 

Commen­taire de la rédac­tion de reve86:

Cette initia­tive pose donc concrè­te­ment les ques­tions de la soli­da­rité inter­na­tio­nale, singu­liè­re­ment à l’in­té­rieur même de l’Union euro­péenne, de notre oppo­si­tion aux chefs de l’Union euro­péenne et à leurs donneurs d’ordre capi­ta­listes, de cette poli­tique indigne à l’égard des réfu­gié.e.s que nous lais­sons trop faire.

Que faire dès à présent? C’est un élément de réponse que cette cara­vane soli­daire nous propose. Gageons que ce ne sera qu’un début.

PB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.