Aller au contenu

« Un leader des gilets jaunes touché à l’œil »

Extrait d’un article de Media­part (Karl Laske), daté du 26 janvier 2019

« Au premier jour de l’ex­pé­ri­men­ta­tion des « camé­ras piétons », un poli­cier en civil a blessé l’un des anima­teurs des gilets jaunes, Jérôme Rodrigues, place de la Bastille.

Et une fois de plus, un poli­cier a fait mouche. Dans l’œil. Et c’est l’un des anima­teurs du mouve­ment des gilets jaunes d’Île-de-France, Jérôme Rodrigues, qui s’est écroulé. Place de la Bastille, vers 16 h 30, une unité de poli­ciers en civil a progressé vers le centre de la place pour disper­ser la foule, l’un d’eux a pointé son Flash­ball vers un mani­fes­tant et a tiré. Jérôme Rodrigues s’est écroulé alors qu’il filmait préci­sé­ment l’avan­cée de poli­ciers. Son direct sur Face­book montre une charge de CRS passant devant lui, puis un second groupe de poli­ciers s’ar­rê­tant sur la place et, soudain, un éclat lumi­neux. Le gilet jaune lâche son télé­phone, qui conti­nue à filmer. Les amis, les secou­ristes, qui s’ap­pro­chent…

Mardi, le ministre de l’in­té­rieur Chris­tophe Casta­ner avait tenté de rassu­rer les dépu­tés et l’opi­nion publique, en annonçant que les poli­ciers portant des lanceurs de balles de défense (LDB) seraient désor­mais équi­pés de « camé­ras piétons ». Place de la Bastille, un certain nombre de poli­ciers l’ont effec­ti­ve­ment portée. (…)

Jérôme Rodrigues à son arrivée à l'hôpital. © DR

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.