Aller au contenu

VISA: « L’ex­trême-droite doit être battue et combat­tue! Unité syndi­cale face au danger immi­nent de l’ar­ri­vée au pouvoir de l’ex­trême-droite en France! »

Les syndi­cats membres de l’as­so­cia­tion VISA, réunie en assem­blée géné­rale extra­or­di­naire le mardi 19 avril, appellent à l’unité syndi­cale face au danger immi­nent de l’ar­ri­vée au pouvoir de l’ex­trême droite en France.

Jamais en France l’ex­trême droite n’a été aussi proche de rempor­ter l’élec­tion prési­den­tielle.
C’est le résul­tat évident de plusieurs décen­nies de poli­tiques anti­so­ciales et réac­tion­naires entrai­nant
déses­poir et colère dans la popu­la­tion.
Macron est allé encore plus loin que ses prédé­ces­seurs dans cette poli­tique de casse sociale, de déman­tè­le­ment des services publics, de répres­sion, et de chasse aux migrant.es et à leurs soutiens. Il porte donc une respon­sa­bi­lité majeure dans la progres­sion de l’ex­trême droite.
Pour autant, VISA est très clair sur un point déci­sif : l’ul­tra-libé­ra­lisme et le fascisme ne sont pas et ne seront jamais à mettre sur le même plan ! L’his­toire nous l’en­seigne, mais l’ac­tua­lité aussi : il suffit d’al­ler voir ce qu’il se passe du côté de la Hongrie, de la Pologne ou du Brésil pour s’en convaincre ! Il faut aller
discu­ter avec des cama­rades qui vivent et combattent dans des mairies occu­pées par l’ex­trême droite pour s’en convaincre égale­ment.
Le RN souhaite des agent-es publics aux ordres d’un pouvoir auto­ri­taire pour mettre en place ses poli­tiques racistes et réac­tion­naires. Les atteintes contre les garan­ties statu­taires ne se feront pas attendre : attaque sur la liberté d’ex­pres­sion, atteinte au droit syndi­cal et au droit de grève. Tout sera mis en œuvre
pour muse­ler la contes­ta­tion des agent-es publics.
Nous n’op­po­sons pas les personnes qui mettront un bulle­tin « Macron » pour battre Le Pen, à celles et ceux qui s’abs­tien­dront, vote­ront blanc ou nul, car l’heure n’est pas à la divi­sion sur ce point-là !
Le choix de chacune et chacun doit se faire de la manière la plus éclai­rée possible : Macron et Le Pen ce n’est pas « bonnet blanc et blanc bonnet », comme ce n’est pas non plus « la peste ou le choléra ».
Il faut égale­ment avoir conscience qu’u­ti­li­ser un bulle­tin « Le Pen » pour « mettre un grand coup de pied dans la four­mi­lière » ou en pensant que les masses se révol­te­ront est une erreur mortelle.
www.visa-isa.org –


Billets en relation :

Une réflexion au sujet de « VISA: « L’ex­trême-droite doit être battue et combat­tue! Unité syndi­cale face au danger immi­nent de l’ar­ri­vée au pouvoir de l’ex­trême-droite en France! » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.