Aller au contenu

12 morts à Char­lie Hebdo. Deuil.

Char­lie-Hebdo fut un ami pour le lycéen des années 70 que je fus, un ami précieux qui m’a aidé à penser, à rire, à vouloir comprendre le monde. Puis je n’ai plus lu ce jour­nal ou peu; puis le titre dispa­rut; puis il réap­pa­rut, et je l’ai encore peu lu; leur combat « contre toutes les reli­gions » me semblait d’un autre temps.

L’as­sas­si­nat de Wolinsky et Cabu, c’est un arra­che­ment de souve­nirs de cette période de l’après 68. A leur manière, ils furent fidèles à cette époque où tout parais­sait possible; comme d’autres, c’est d’une autre façon que je l’étais.

Tignous et d’autres dessi­na­teurs tués furent des dessi­na­teurs anti­fas­cistes d’une caus­ti­cité et d’une inven­ti­vité admi­rables.

Charb était présent lors de la céré­mo­nie en l’hom­mage de notre cama­rade Daniel Bensaïd; il avait illus­tré un de ses livres, un livre sur Marx.

C’est la rédac­tion d’un jour­nal qui a été massa­crée. Ce sont des amis et anciens amis qui sont morts.

Le FN et la droite de la droite ont déjà relancé leur campagne isla­mo­phobe. Le texte de Julien Salingue ci-dessous répond à cette accu­sa­tion. Charb et les assas­si­nés de Char­lie-Hebdo ont toujours été des adver­saires réso­lus des fascistes. De ces fascistes qui ont tué Clément Méric.

Rémi Fraisse a été tué récem­ment à Sivens. L’État tue aussi. Lors d’un deuil le souve­nir des morts récentes est avivé.

D’autres pleurent pour des raisons diffé­rentes de nous les assas­si­nés de Char­lie-Hebdo, tout aussi sincè­re­ment. Les initia­tives en leur mémoire desquelles nous sommes  le disent.

Demain, nous rirons encore et moque­rons nos enne­mis. Nous tente­rons d’être coura­geux, nous aussi.

Pascal Bois­sel

 

Voici un billet, magni­fique, paru hier, quelques heures après le massacre:

https://entre­les­li­gne­sen­tre­les­mots.word­press.com/2015/01/07/a-propos-de-latten­tat-contre-char­lie-hebdo/

https://entreleslignesentrelesmots.files.wordpress.com/2015/01/b6wpjelcqaikhoe.jpg

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.