Aller au contenu

Aéro­ports de Paris : déjà un million de signa­tures !

Commu­niqué de la Conver­gence natio­nale des services publics
4 décembre 2019

La Conver­gence natio­nale des Services Publics se féli­cite de ce résul­tat obtenu par l’en­ga­ge­ment mili­tant de tous les collec­tifs et orga­ni­sa­tions parte­naires qui ont répondu à son invi­ta­tion à « faire décol­ler » la campagne pour l’ob­ten­tion de ce réfé­ren­dum ! La Conver­gence salue les collec­ti­vi­tés terri­to­riales et les 248 parle­men­taires qui ont fait le choix de s’in­ves­tir dans cette campagne : leur parti­ci­pa­tion est essen­tielle.

 Le million est dès à présent dépassé de plus de 500 voix : le concours de chacune et chacun a été précieux pour atteindre ce seuil donné le 25 avril 2019 par le président Macron comme devant être celui à rete­nir pour permettre d’en­ga­ger le réfé­ren­dum d’ini­tia­tive partagé (RIP).

Cette première étape est donc fran­chie !  Il en reste évidem­ment beau­coup d’autres dont celle primor­diale de l’in­for­ma­tion par les médias. Il s’agit d’un droit consti­tu­tion­nel nouveau. Nous leur deman­dons d’en infor­mer les Français comme ils le font à chaque élec­tion. Le gouver­ne­ment refuse de livrer un kit aux collec­ti­vi­tés locales, il veut faire silence sur ce réfé­ren­dum. C’est un déni de démo­cra­tie. 

La Conver­gence attend du président de la Répu­blique qu’il honore sa parole. Il en gagne­rait en crédi­bi­lité.


Quoi qu’il en soit, la mobi­li­sa­tion sociale histo­rique de ce 5 décembre sera l’oc­ca­sion de fran­chir de nouvelles étapes. Rele­vons le défi pour mettre un terme à la vague de priva­ti­sa­tion qui sévit depuis 30 ans dans notre pays.

Nos services publics, nos entre­prises publiques et notre sécu­rité sociale nous appar­tiennent nous refu­sons de nous en faire dépos­sé­der !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.