Aller au contenu

Commu­niqué inter­syn­di­cale pour le 24 mars 2016

Commu­niqué CGT – FO – FSU – Union syndi­cale Soli­daires – UNEF – UNL – FIDL.

« La jour­née de mobi­li­sa­tion du 17 mars à l’ini­tia­tive des orga­ni­sa­tions de jeunesse a été une réus­site.

es jeunes, très concer­nés par ce projet de loi, se sont forte­ment mobi­li­sés avec le soutien des orga­ni­sa­tions de sala­rié-es.

La preuve est faite que les annonces du Premier ministre pour aména­ger la loi travail n’ont visi­ble­ment pas convaincu et ce malgré l’of­fen­sive gouver­ne­men­tale large­ment relayée.

Les jeunes doivent pouvoir mani­fes­ter et se réunir libre­ment. Le gouver­ne­ment doit respec­ter leurs droits et non multi­plier les obstacles.

Le débat sur la loi est loin d’être terminé. La réécri­ture du texte ne touche pas au cœur du projet qui contient toujours de multiples régres­sions.

Ce nouveau projet de texte ne répond donc pas aux aspi­ra­tions fortes, expri­mées par les jeunes, les sala­rié-es et les chômeurs pour l’ac­cès à l’em­ploi et sa sécu­ri­sa­tion. La créa­tion d’em­plois de qualité ne peut pas être syno­nyme de la casse du code du travail mais néces­site en revanche un chan­ge­ment de poli­tique écono­mique et sociale.

Le gouver­ne­ment doit reti­rer son projet, entendre les propo­si­tions alter­na­tives portées par les orga­ni­sa­tions de jeunesse et de sala­rié-es et en discu­ter avec elles.

Forts de la réus­site de cette jour­née, les orga­ni­sa­tions syndi­cales CGT, FO, FSU, Union syndi­cale Soli­daires, UNEF, UNL, FIDL appellent les jeunes et les sala­rié-es à pour­suivre et ampli­fier la mobi­li­sa­tion dès le 24 mars prochain, jour de la présen­ta­tion du projet de loi au conseil des ministres.

Ce sera une nouvelle étape avant la puis­sante jour­née de grève et de mani­fes­ta­tions du 31 mars pour obte­nir le retrait de ce projet de loi et conqué­rir de nouvelles garan­ties et protec­tions collec­tives. »

17/03/16

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.