Aller au contenu

Contre les réformes de Macron qui attaquent la jeunesse scola­ri­sée


Les raisons de se mobi­li­ser ne manquent pas pour les lycéen.ne.s et étudiant.e.s. Les mobi­li­sa­tions de l’an passé n’ont pas réussi à stop­per Parcour­sup qui orga­nise la sélec­tion géné­ra­li­sée à l’en­trée de l’uni­ver­sité.

Or, depuis la rentrée 2018 le gouver­ne­ment fait pleu­voir des coups redou­blés sur la jeunesse scola­ri­sée et les étudiant.e.s : 
  • La réforme du bacca­lau­réat, au nom d’un prétendu choix d’un  « parcours person­na­lisé » va mettre en œuvre une orien­ta­tion précoce, dès la classe de seconde ; 
  • Dans les lycées profes­sion­nels, l’en­sei­gne­ment géné­ral est sacri­fié et l’ap­pren­tis­sage, large­ment confié aux entre­prises, devient le modèle domi­nant de l’en­sei­gne­ment profes­sion­nel ;
  • La sélec­tion à l’en­trée de l’en­sei­gne­ment supé­rieur renforce les discri­mi­na­tions sociales ;
  • L’an­nonce de la hausse des droits d’ins­crip­tion pour les étudiant.e.s étran­ger.e.s extra-commu­nau­taires, multi­pliés par 16 : en plus de son carac­tère ouver­te­ment discri­mi­na­toire, préfi­gure une augmen­ta­tion géné­ra­li­sée des frais d’ins­crip­tion.

Face à ces attaques, les réac­tions ne se sont pas fait attendre : dans plusieurs univer­si­tés des assem­blées géné­rales se sont tenues, et des lycéen.ne.s ont bloqué leurs lycées dans plusieurs villes vendredi 30 novembre. Les slogans des lycéen.ne.s rejoignent ceux des « gilets jaunes » et dénoncent la nouvelle société en marche, dans laquelle ils/elles ne se retrouvent pas et qu’ils/elles rejettent. Ces réac­tions et ce début de mobi­li­sa­tion sont plei­ne­ment justi­fiés.

Le SNESUP-FSU appelle les person­nels des univer­si­tés à être aux côtés des étudiant.e.s et lycéen.en.s, pour la défense d’une univer­sité publique, gratuite et ouverte, sans sélec­tion ni discri­mi­na­tion.

SYNDICAT NATIONAL DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
Paris, le 3 décembre 2018

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.