Aller au contenu

Fémi­nisme. Après la céré­mo­nie des Césars et avant le 8 mars

https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/paro­die-a-cause-de-macron-retraite-des-femmes?pk_campaign=Info­lettre-2362&pk_kwd=france-attac-org-actus-et-medias


https://france.attac.org/se-mobi­li­ser/article/8-mars-marche-des-grandes-gagnantes?pk_campaign=Info­lettre-2362&pk_kwd=france-attac-org-se-mobi­lise

Tribune collec­tive : « Si violer est un art, donnez à Polanski tous les Césars ! »

« 12 nomi­na­tions aux Césars pour le film J’ac­cuse de Roman Polanski. 12, comme le nombre de femmes qui l’ac­cusent de viols pédo­cri­mi­nels. Les asso­cia­tions et person­na­li­tés fémi­nistes seront là le 28 février 2020 à la céré­mo­nie des Césars pour appe­ler à dire NON à la célé­bra­tion d’un violeur qui silen­cie les victimes.

Par ces 12 nomi­na­tions, le monde du cinéma a apporté un soutien franc et incon­di­tion­nel à un violeur en cavale, qui a reconnu avoir drogué et violé une enfant de 13 ans et a fui la justice améri­caine. Deux ans après #METOO, tandis qu’aux Etats-Unis Harvey Wein­stein risque la prison à perpé­tuité, en France, nous accla­mons et célé­brons un violeur pédo­cri­mi­nel en fuite.

Nous ne pouvons pas « sépa­rer l’homme de l’ar­tiste » quand Polanski lui-même, dans le dossier de presse du film, parle « d’ac­cu­sa­tions menson­gères, procé­dures juri­diques pour­ries ». Personne n’est dupe. Polanski utilise sa noto­riété, instru­men­ta­lise l’af­faire Drey­fus pour se réha­bi­li­ter et se poser en victime alors qu’il est bour­reau.

À Alain Terzian, président de l’Aca­dé­mie des Césars qui déclare refu­ser « les posi­tions morales » : vous vous trom­pez. Il s’agit de justice, pas de morale. Refu­ser de prendre posi­tion, célé­brer un agres­seur comme Polanski, c’est soute­nir le système d’im­pu­nité des violences mascu­lines, et muse­ler la parole des victimes.

Écou­tons les victimes, écou­tons Valen­tine Monnier, 12e femme à dénon­cer un viol d’une extrême violence par Polanski, lorsqu’elle écrit : « Le délai de réac­tion ne vaut pas oubli, le viol est une bombe à retar­de­ment. […] Est-ce tenable, sous prétexte d’un film, sous couvert de l’His­toire, d’en­tendre dire J’ac­cuse par celui qui vous a marquée au fer, alors qu’il vous est inter­dit, à vous, victime, de l’ac­cu­ser ? »

À vous, les 4 313 profes­sion­nel·les du cinéma qui vont voter pour les Césars 2020 : : En 2018 aux Césars, vous arbo­riez en nombre le ruban blanc #Main­te­nantOnA­git contre les violences mascu­lines. En 2019, vous soute­niez Adèle Haenel, son courage et sa vérité : dépo­li­ti­ser le réel, c’est le repo­li­ti­ser au profit de l’op­pres­seur. Plus d’hy­po­cri­sie. En 2020, vous avez la respon­sa­bi­lité de prendre posi­tion et de refu­ser de déco­rer un violeur pédo­cri­mi­nel qui se pose en victime. En 2020, ne donnez pas raison à une Acadé­mie des Césars sexiste qui invi­si­bi­lise encore trop les femmes au béné­fice des agres­seurs (une seule femme nomi­née pour le meilleur film et la meilleure réali­sa­tion; et 55 % des étudiant.es en cinéma sont des étudiantes quand seule­ment 6 % de femmes sont récom­pen­sées aux Césars).

Les asso­cia­tions fémi­nistes appellent à un rassem­ble­ment devant la salle Pleyel, où se tient la céré­mo­nie des César, le 28 février 2020, à 18h, et demandent instam­ment aux profes­sion­nel·les de voter #METOO ! »

Les signa­taires : Osez le Fémi­nisme ! Plan­ning Fami­lial, Collec­tif Fémi­niste Contre le Viol, HF, Asso­cia­tion Inter­na­tio­nale des Victimes de l’In­ceste, Marche Mondiale des Femmes, Chiennes de garde, Collec­tif natio­nal pour les droits des femmes, Aban­don de Famille – Tolé­rance Zéro !, Réseau fémi­niste Ruptures, Hélène Bidard (adjointe à la Maire de Paris en charge de l’éga­lité femmes hommes), Mie Kohiyama (prési­dente de MoiAus­siAm­ne­sie), Eliane Vien­not (histo­rienne et fémi­niste), Cora­lie Miller (autrice et metteuse en scène), Typhaine D (artiste fémi­niste) 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.