Aller au contenu

Fonc­tion publique en grève et en mani­fes­ta­tions le mardi 10 octobre

Un salaire non compen­sé, voire en baisse

Depuis l’ar­ri­vée du nouveau gouver­ne­ment, les mesures de régres­sion sociale s’ac­cu­mulent. Non seule­ment concer­nant les réformes du code du travail mais aussi pour les agent.e.s de la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point indice, réta­blis­se­ment de la jour­née de carence, pers­pec­tive de 1 20 000 suppres­sions d’em­plois sur les 3 versants de la Fonc­tion publique…

Et contrai­re­ment à l’en­ga­ge­ment fait aux agent.e.s public.que.s par Emma­nuel Macron dans le cadre de sa campagne pré­si­den­tielle : « J’aug­men­te­rai votre pouvoir d’achat, comme celui des sala­riés des entre­prises : vous paie­rez moins de coti­sa­tions et votre salaire net sera augmen­té d’au­tant », la hausse de la Csg se traduira au mieux par une simple compen­sa­tion dans la Fonc­tion publique, c’est à dire sans gain de pouvoir d’achat pour les agent.e.s ! Les nouveaux arri­vants ne béné­fi­ciant pas de cette compen­sa­tion.

Ainsi, toutes ces mesures vont impac­ter forte­ment et néga­ti­ve­ment le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agent.e.s public.que.s et fragi­lisent les services publics rendus aux usagers. C’est inac­cep­table.

Les services publics sont l’af­faire de toutes et tous : défen­dons ­les !

Ces mesures sont tota­le­ment injustes pour les agent.e.s, et c’est tota­le­ment inef­fi­cace pour une Fonc­tion publique de moins en moins attrac­tive dans de nombreux secteurs. Ces mesures ne contri­buent en rien à l’amé­lio­ra­tion de la quali­té des services publics. Services publics au sujet desquels nos orga­ni­sa­tions syndi­cales rappellent leur demande d’un débat de fond sur ses missions s’ap­puyant sur le bilan des reformes déjà enga­gées. Enfin, nos orga­ni­sa­tions rappellent leur atta­che­ment au code des pensions civiles et mili­taires et seront très vigi­lantes sur la future réforme des retraites annon­cée pour l’en­semble des agent.e.s public.que.s.

Public, privé, mobi­li­sés le 10 octobre

C’est pour faire entendre ces profonds désac­cords que les orga­ni­sa­tions syndi­cales appellent toutes et tous les agent.e.s à la grève et à la mani­fes­ta­tion le mardi 1 0 octobre prochain, date choi­sie par le ministre pour la tenue d’un rendez-vous sala­rial.

Elles exigent une véri­table négo­cia­tion sala­riale qui abou­tisse à une réelle recon­nais­sance du travail, des missions et de l’en­ga­ge­ment profes­sion­nel des agent.e.s par une augmen­ta­tion du pouvoir d’achat et la reva­lo­ri­sa­tion des carrières, le non réta­blis­se­ment de la jour­née de carence et les moyens néces­saires pour permettre aux agent.e.s d’exer­cer leurs missions de services publics.

Mardi 1 0 octobre 14h Rond Point de Paris

A l’ap­pel des 9 orga­ni­sa­tions syndi­cales de la Vienne

  • CFDT Fonc­tion Publique
  • CFE CGC Services Publics
  • CFTC
  • CGT
  • Fédé­ra­tion Auto­nome
  • FO Fonc­tion Publique
  • FSU
  • UNSA
  • Soli­daires

Télé­char­ger le tract

Down­load the PDF file .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.