Aller au contenu

Fonc­tion publique en grève et en mani­fes­ta­tions le mardi 10 octobre

Un salaire non compen­sé, voire en baisse

Depuis l’ar­ri­vée du nouveau gouver­ne­ment, les mesures de régres­sion sociale s’ac­cu­mulent. Non seule­ment concer­nant les réformes du code du travail mais aussi pour les agent.e.s de la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point indice, réta­blis­se­ment de la jour­née de carence, pers­pec­tive de 1 20 000 suppres­sions d’em­plois sur les 3 versants de la Fonc­tion publique…

Et contrai­re­ment à l’en­ga­ge­ment fait aux agent.e.s public.que.s par Emma­nuel Macron dans le cadre de sa campagne pré­si­den­tielle : « J’aug­men­te­rai votre pouvoir d’achat, comme celui des sala­riés des entre­prises : vous paie­rez moins de coti­sa­tions et votre salaire net sera augmen­té d’au­tant », la hausse de la Csg se traduira au mieux par une simple compen­sa­tion dans la Fonc­tion publique, c’est à dire sans gain de pouvoir d’achat pour les agent.e.s ! Les nouveaux arri­vants ne béné­fi­ciant pas de cette compen­sa­tion.

Ainsi, toutes ces mesures vont impac­ter forte­ment et néga­ti­ve­ment le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agent.e.s public.que.s et fragi­lisent les services publics rendus aux usagers. C’est inac­cep­table.

Les services publics sont l’af­faire de toutes et tous : défen­dons ­les !

Ces mesures sont tota­le­ment injustes pour les agent.e.s, et c’est tota­le­ment inef­fi­cace pour une Fonc­tion publique de moins en moins attrac­tive dans de nombreux secteurs. Ces mesures ne contri­buent en rien à l’amé­lio­ra­tion de la quali­té des services publics. Services publics au sujet desquels nos orga­ni­sa­tions syndi­cales rappellent leur demande d’un débat de fond sur ses missions s’ap­puyant sur le bilan des reformes déjà enga­gées. Enfin, nos orga­ni­sa­tions rappellent leur atta­che­ment au code des pensions civiles et mili­taires et seront très vigi­lantes sur la future réforme des retraites annon­cée pour l’en­semble des agent.e.s public.que.s.

Public, privé, mobi­li­sés le 10 octobre

C’est pour faire entendre ces profonds désac­cords que les orga­ni­sa­tions syndi­cales appellent toutes et tous les agent.e.s à la grève et à la mani­fes­ta­tion le mardi 1 0 octobre prochain, date choi­sie par le ministre pour la tenue d’un rendez-vous sala­rial.

Elles exigent une véri­table négo­cia­tion sala­riale qui abou­tisse à une réelle recon­nais­sance du travail, des missions et de l’en­ga­ge­ment profes­sion­nel des agent.e.s par une augmen­ta­tion du pouvoir d’achat et la reva­lo­ri­sa­tion des carrières, le non réta­blis­se­ment de la jour­née de carence et les moyens néces­saires pour permettre aux agent.e.s d’exer­cer leurs missions de services publics.

Mardi 1 0 octobre 14h Rond Point de Paris

A l’ap­pel des 9 orga­ni­sa­tions syndi­cales de la Vienne

  • CFDT Fonc­tion Publique
  • CFE CGC Services Publics
  • CFTC
  • CGT
  • Fédé­ra­tion Auto­nome
  • FO Fonc­tion Publique
  • FSU
  • UNSA
  • Soli­daires

Télé­char­ger le tract

Cliquer pour accé­der à 2017–10–10-FP-9_orgas.pdf

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.