Aller au contenu

France culture: « Clémen­tine Autain : la poli­tique a ses raisons »

https://www.fran­ce­cul­ture.fr/emis­sions/linvite-des-matins/clemen­tine-autain-la-poli­tique-a-ses-raisons#xtor=EPR-2-[LaLet­tre04032019]

4 mars 2019.

La dépu­tée France Insou­mise, Clémen­tine Autain, est aujourd’­hui l’in­vi­tée des Matins de France Culture. Elle partage avec nous son analyse de la situa­tion poli­tique au niveau français et euro­péen. Elle revient sur le rapport complexe et parfois compliqué entre la gauche et les gilets jaunes. Comment la gauche peut-elle offrir une réponse à la crise des Gilets Jaunes ? Pourquoi ne semble t-elle pas réus­sir à méta­bo­li­ser cette colère en vote pour les euro­péennes ? Plus large­ment comment la France Insou­mise et la gauche peuvent ils enrayer la moro­sité dans leur camp.

Clémen­tine Autain vient égale­ment nous présen­ter son livre « Dites-lui que je l’aime » aux éditions Gras­set. Ce livre est un retour sur un long deuil, celui d’une mère alcoo­lique, Domi­nique Laffin, actrice, qui décède à trente-trois ans quand Clémen­tine Autain n’a que douze ans. Ce livre regarde la mort d’une mère en face, dans toutes les émotions que peut ressen­tir une petite fille, une adoles­cente et une adulte. « Dites-lui que je l’aime » nous montre, face à un appa­rent impos­sible pardon, comment l’on peut se récon­ci­lier avec un mort.

Vous en avez encore aujourd’­hui pour s’in­ter­ro­ger si ceux qui touchent le RSA il ne faudrait pas leur deman­der une contre­par­tie, alors que pour les plus riches, aux entre­prises du CAC40 on ne demande stric­te­ment rien, j’en­tends cette colère, cette exigence de respect et de dignité

Notre respon­sa­bi­lité poli­tique est d’ou­vrir l’es­poir par la mise en pers­pec­tive qu’il est possible d’amé­lio­rer la vie

Il y a un projet, c’eseEu­ro­péenne telle qu’elle est, en nous faisant croire que c’est soit ce projet-là, soit l’ex­trême droite qui est aux manettes avec ses égoïstes, son repli, sa xéno­phile. Il y a un autre chemin possible, c’est celui-là que nous voulons faire valoir aux euro­péennes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.