Aller au contenu

France-info: « Covid-19 : dans les hôpi­taux, « le système est en train d’être para­lysé », alerte Patrick Pelloux »

fran­ceinfo Radio France

Extraits:

« Il y a une problé­ma­tique de citoyen­neté parce que 80% des malades Covid en réani­ma­tion sont des non-vacci­nés« , fustige le président de l’As­so­cia­tion des méde­cins urgen­tistes de France. 

« On sait que la sixième vague [du Covid-19] va arri­ver avec le variant Omicron« , s’est inquiété dimanche 19 décembre sur france info Patrick Pelloux, président de l’As­so­cia­tion des méde­cins urgen­tistes de France. Selon lui, le système de santé est proche de la para­ly­sie à cause des « non vacci­nés » qui répré­sente 80% des malades en réani­ma­tion.

fran­ceinfo : Quelle est la situa­tion dans les hôpi­taux ?

Patrick Pelloux : L’hô­pi­tal va mal. Ce qui se passe doit inter­pel­ler tout le monde. On est sur une nouvelle bataille de cette pandé­mie effroyable avec une nouvelle vague, la cinquième, et on sait que la sixième va arri­ver dans la foulée avec le variant Omicron. Il est en France, il va y avoir une augmen­ta­tion de la fréquen­ta­tion des réani­ma­tions, c’est évident. Le problème ce sont les non-vacci­nés.

(…)

Ce qui fait que les vacci­nés qui ont d’autres mala­dies ont des reports d’opé­ra­tion. (….) Je suis pour l’obli­ga­tion vacci­nale et il faut nous donner les moyens à l’hô­pi­tal pour fonc­tion­ner.

(….)

La rému­né­ra­tion des heures supplé­men­taires va être multi­pliée par deux dès demain, une compen­sa­tion des congés payés non pris va être mise en place. Est-ce que cela va amener la paix sociale ?

Ils sont en train d’éco­per pour éviter que le navire coule complè­te­ment. C’est là qu’il y a un échec du Ségur parce qu’ils ont voulu, avec, péren­ni­ser une poli­tique néoli­bé­rale et de casse du service public qui remonte à 30 ans. Le gouver­ne­ment de droite comme de gauche y ont été parce que ce sont tous les mêmes penseurs qui essaient de distil­ler l’idée qu’il faut casser le service public.

La crise du Covid-19 a-t-elle changé quelque chose ?

Rien. Partout en France on ferme et ils sont allés jusqu’à passer un décret disant qu’on peut fermer les services d’ur­gence la nuit. Rien ne les arrête. Il faut augmen­ter les salaires. L’aug­men­ta­tion des heures supplé­men­taires a été faite parce qu’ils s’aperçoivent qu’il faut rendre le métier attrac­tif. Les augmen­ta­tions du Ségur de 190 euros sont insuf­fi­santes. Il faut avoir comme objec­tif d’aug­men­ter de 1 000 euros.

À chaque fois on me dit que ce n’est pas possible, mais vous avez vu les profits du CAC 40 ? À un moment, il y a un choix poli­tique. Il faut augmen­ter les salaires des person­nels, chan­ger le mana­ge­ment des hôpi­taux.

(…;)

Êtes-vous favo­rable au pass sani­taire en entre­prise ?

Tota­le­ment. On ne peut pas avoir un coupe­ret qui dit qu’on va une nouvelle fois empê­cher les enfants d’al­ler à l’école parce qu’ils sont en souf­france. Ce qui sature les hôpi­taux pédia­triques c’est le problème de la pédo­psy­chia­trie. (…)

Faut-il étendre le pass aux établis­se­ments scolaires ?

Aux univer­si­tés c’est une évidence. À mon avis, il faut aussi vacci­ner les enfants, il faut avoir une atti­tude respon­sable. Il faut une poli­tique inter­na­tio­nale parce que le virus conti­nuera à circu­ler si des mesures ne sont pas prises.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.