Aller au contenu

Gene­viève Legay, mili­tante d’En­semble! à Nice griè­ve­ment bles­sée à la tête ce samedi à la suite d’une charge poli­cière

Commu­niqué le 24 mars au soir d’ Ensemble!06

Gene­viève est toujours hospi­ta­li­sée dans un état grave après les violences poli­cières d’hier matin à Nice à l’oc­ca­sion du rassem­ble­ment paci­fiste des Gilets Jaunes.

Gene­viève Legay est une mili­tante paci­fiste de longue date,

enga­gée dans le mouve­ment alter­mon­dia­liste depuis le Forum Social Euro­péen de Florence en 2002 et porte-parole dépar­te­men­tale de l’as­so­cia­tion ATTAC.

Elle est aussi membre active d’En­semble!

et enga­gée sur le plan syndi­cal (CGT), écolo­giste (Arti­sans du Monde) et fémi­niste (Collec­tif dépar­te­men­tal pour les Droits des Femmes).

Toustes ses amiˑeˑs et cama­rades seront partie prenante de ce rassem­ble­ment, demain, auquel appellent de nombreuses orga­ni­sa­tions.

Premières orga­ni­sa­tions asso­cia­tives, syndi­cales et poli­tiques, ainsi que collec­tifs citoyens des Alpes-Mari­times appe­lant au rassem­ble­ment de demain :

ATTAC, Ensemble!, CGT, FSU, Soli­daires, Soli­daires-Étudiantˑeˑs, ADN, Arti­sans du Monde,GRAF, LDH, RESF, France Insou­mise, NPA, Parti de Gauche,Alter­na­tives et auto­ges­tion, Nice au cœur, Tous Citoyens, Collec­tif dépar­te­men­tal pour les Droits des Femmes, Collec­tif de soli­da­rité avec le peuple cata­lan…

Geneviève Legay, militante, avec son drapeau pour la paix pendant la manifestation de samedi 23 mars.

Nice Matin. Extraits.

Gene­viève Legay, 73 ans, est tombée samedi matin lors d’une charge des forces de l’ordre sur la place Gari­baldi à Nice. Sérieu­se­ment bles­sée à la tête, elle a été trans­por­tée aux urgences de Pasteur. L’image a fait le tour des réseaux sociaux.

11h samedi matin. Malgré l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter, des dizaines de personnes sont rassem­blées depuis plus d’une heure sur la place Gari­baldi à Nice.
Les « gilets jaunes » et d’autres mani­fes­tants sont encer­clés. « Aujourd’­hui, on ne rigole pas… c’est inter­dit de mani­fes­ter », préviennent ferme­ment les poli­ciers, leur conseillant de se disper­ser. Mais à 11h, les forces de l’ordre décident de passer à l’ac­tion. Après plusieurs somma­tions, les CRS chargent.
Dans la bous­cu­lade, Gene­viève Legay, 73 ans, s’ef­fondre. Sa tête heurte violem­ment un plot solide déli­mi­tant le parcours du tram­way. Une fois la charge passée, elle reste au sol, inerte dans une flaque de sang. S’en­suit alors de longues minutes de confu­sion.
Alors que des « street medics » veulent lui appor­ter les premiers soins, certains auraient été inter­pel­lés par les forces de l’ordre. Quelques minutes plus tard, les sapeurs pompiers peuvent l’éva­cuer vers les urgences
de l’hô­pi­tal Pasteur. Gene­viève souffre de plusieurs frac­tures du crâne et d’hé­ma­tomes sur le corps selon ses proches. (…)

50 ANS DE MILITANTISME À NICE
Notre jour­na­liste sur place, Gregory Leclerc, relaie rapi­de­ment l’in­for­ma­tion. La photo de Gene­viève au sol, émeut les inter­nautes et fait le tour des réseaux sociaux faisant la « Une » de plusieurs médias étran­gers.
Surtout, Gene­viève était appa­rue sur des nombreux clichés avant la charge des CRS, bran­dis­sant un drapeau « Peace » arc-en-ciel.
« Elle est de toutes les mani­fes­ta­tions qui réclament un monde meilleur », raconte à « Nice-Matin » une de ses amis présentes avec elle samedi matin. « Je la revois encore ce matin crier « Liberté de mani­fes­ter » sur la
place Gari­baldi devant la police », se rappelle un autre de ses amis.
Il faut dire que Gene­viève est une figure bien connue du milieu asso­cia­tif de Nice. Membre du collec­tif pour le droit des femmes, du collec­tif contre le racisme, porte-parole d’At­tac Nice, membre de « Ensemble », d’Ar­ti­sans du monde, mili­tante écolo­gis­te… (…)

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.