Aller au contenu

Gene­viève Legay, mili­tante d’En­semble! à Nice griè­ve­ment bles­sée à la tête ce samedi à la suite d’une charge poli­cière

Commu­niqué le 24 mars au soir d’ Ensemble!06

Gene­viève est toujours hospi­ta­li­sée dans un état grave après les violences poli­cières d’hier matin à Nice à l’oc­ca­sion du rassem­ble­ment paci­fiste des Gilets Jaunes.

Gene­viève Legay est une mili­tante paci­fiste de longue date,

enga­gée dans le mouve­ment alter­mon­dia­liste depuis le Forum Social Euro­péen de Florence en 2002 et porte-parole dépar­te­men­tale de l’as­so­cia­tion ATTAC.

Elle est aussi membre active d’En­semble!

et enga­gée sur le plan syndi­cal (CGT), écolo­giste (Arti­sans du Monde) et fémi­niste (Collec­tif dépar­te­men­tal pour les Droits des Femmes).

Toustes ses amiˑeˑs et cama­rades seront partie prenante de ce rassem­ble­ment, demain, auquel appellent de nombreuses orga­ni­sa­tions.

Premières orga­ni­sa­tions asso­cia­tives, syndi­cales et poli­tiques, ainsi que collec­tifs citoyens des Alpes-Mari­times appe­lant au rassem­ble­ment de demain :

ATTAC, Ensemble!, CGT, FSU, Soli­daires, Soli­daires-Étudiantˑeˑs, ADN, Arti­sans du Monde,GRAF, LDH, RESF, France Insou­mise, NPA, Parti de Gauche,Alter­na­tives et auto­ges­tion, Nice au cœur, Tous Citoyens, Collec­tif dépar­te­men­tal pour les Droits des Femmes, Collec­tif de soli­da­rité avec le peuple cata­lan…

Geneviève Legay, militante, avec son drapeau pour la paix pendant la manifestation de samedi 23 mars.

Nice Matin. Extraits.

Gene­viève Legay, 73 ans, est tombée samedi matin lors d’une charge des forces de l’ordre sur la place Gari­baldi à Nice. Sérieu­se­ment bles­sée à la tête, elle a été trans­por­tée aux urgences de Pasteur. L’image a fait le tour des réseaux sociaux.

11h samedi matin. Malgré l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter, des dizaines de personnes sont rassem­blées depuis plus d’une heure sur la place Gari­baldi à Nice.
Les « gilets jaunes » et d’autres mani­fes­tants sont encer­clés. « Aujourd’­hui, on ne rigole pas… c’est inter­dit de mani­fes­ter », préviennent ferme­ment les poli­ciers, leur conseillant de se disper­ser. Mais à 11h, les forces de l’ordre décident de passer à l’ac­tion. Après plusieurs somma­tions, les CRS chargent.
Dans la bous­cu­lade, Gene­viève Legay, 73 ans, s’ef­fondre. Sa tête heurte violem­ment un plot solide déli­mi­tant le parcours du tram­way. Une fois la charge passée, elle reste au sol, inerte dans une flaque de sang. S’en­suit alors de longues minutes de confu­sion.
Alors que des « street medics » veulent lui appor­ter les premiers soins, certains auraient été inter­pel­lés par les forces de l’ordre. Quelques minutes plus tard, les sapeurs pompiers peuvent l’éva­cuer vers les urgences
de l’hô­pi­tal Pasteur. Gene­viève souffre de plusieurs frac­tures du crâne et d’hé­ma­tomes sur le corps selon ses proches. (…)

50 ANS DE MILITANTISME À NICE
Notre jour­na­liste sur place, Gregory Leclerc, relaie rapi­de­ment l’in­for­ma­tion. La photo de Gene­viève au sol, émeut les inter­nautes et fait le tour des réseaux sociaux faisant la « Une » de plusieurs médias étran­gers.
Surtout, Gene­viève était appa­rue sur des nombreux clichés avant la charge des CRS, bran­dis­sant un drapeau « Peace » arc-en-ciel.
« Elle est de toutes les mani­fes­ta­tions qui réclament un monde meilleur », raconte à « Nice-Matin » une de ses amis présentes avec elle samedi matin. « Je la revois encore ce matin crier « Liberté de mani­fes­ter » sur la
place Gari­baldi devant la police », se rappelle un autre de ses amis.
Il faut dire que Gene­viève est une figure bien connue du milieu asso­cia­tif de Nice. Membre du collec­tif pour le droit des femmes, du collec­tif contre le racisme, porte-parole d’At­tac Nice, membre de « Ensemble », d’Ar­ti­sans du monde, mili­tante écolo­gis­te… (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.