Aller au contenu

Quand séna­teurs et séna­trices PS, PC et Verts votent un amen­de­ment de la droite dirigé contre l’UNEF

Commu­niqué d’En­semble!

Le Sénat a voté un texte qui consti­tue une attaque grave contre la liberté asso­cia­tive et syndi­cale !
Le jeudi 1 avril 2021, à l’ini­tia­tive d’un séna­teur LR, le Sénat a voté une dispo­si­tion honteuse, spéci­fique­ment diri­gée contre le syndi­cat UNEF, et contre la liberté d’un syndi­cat ou d’une asso­cia­tion d’or­ga­ni­ser ses réunions comme bon lui semble. Le Sénat exami­nait la loi frau­du­leu­se­ment appe­lée pour la « défense de la Répu­blique », plus connue sous l’ap­pel­la­tion loi sur le « sépa­ra­tisme », et en réalité une loi d’ex­clu­sion.  Le vote sur cet amen­de­ment a été unanime, les rares hésiant.es s’étant abstenu.es, même à gauche. C’est une preuve supplé­men­taire que l’échiquier poli­tique dans son ensemble est soumis à la pres­sion de la droite et de l’ex­trême droite.  La droite extrême du Sénat a manœu­vré pour camou­fler son désir de dissoudre l’UNEF en raison de réunions dites « non mixtes », en légi­fé­rant contre la soi-disant inter­dic­tion à une personne de « parti­ci­per à une réunion » «  en raison de sa couleur », ou sa « race ».  Jamais il n’a été ques­tion d’une telle inten­tion dans l’UNEF ! C’est une impos­ture de le prétendre. Et les élu.es de gauche et écolo­gistes ont voté ce texte.

ENSEMBLE ! condamne ce vote du Sénat et sonne l’alerte. La gauche ne peut céder sur ses prin­cipes fonda­men­taux. Elle doit refu­ser les manœuvres de droite et rester ferme dans la défense de l’UNEF et des liber­tés syndi­cales. Il faut défendre une jeunesse aujourd’­hui extrê­me­ment fragi­li­sée par la crise et sa gestion par le gouver­ne­ment, une jeunesse victime des divers racismes.

Une réflexion au sujet de « Quand séna­teurs et séna­trices PS, PC et Verts votent un amen­de­ment de la droite dirigé contre l’UNEF »

  1. pascal b dit :

    Depuis quelques jours, la maire de Poitiers est la cible de mille attaques.  Depuis que sa majorité municipale a voté la baisse des crédits des aéro-clubs. Cohn Bendit le vieil homme qui fut anarchiste puis propagandiste de l’Ue puis macroniste lui fait la leçon aux côtés des bavards de droite et d’extrême-droite; qu’est ce qu’un tel renégat à dire sur les rêves des enfants et des jeunes?

    Parlons plutôt de ce vote de ces sénateurs qui vient participer aux cauchemars éveillés de certains jeunes et de bien d’autres. 

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.