Aller au contenu

« Hacking Justice » Le 27 janvier 2022 à 20h30 au cinéma Le Dietrich.

Le combat du siècle pour la liberté d’in­for­mer

Dans une démo­cra­tie, la liberté d’in­for­mer est un mini­mum vital et ne peut être une option, quelles que soient nos opinions poli­tiques.

Julian Assange, jour­na­liste, infor­ma­ti­cien, cyber-mili­tant et lanceur d’alerte austra­lien est le fonda­teur, rédac­teur en chef et porte-parole de WikiLeaks créé en 2006. Ce media crypté a fait connaître des millions de docu­ments clas­si­fiés ou secrets sur les pratiques des gouver­ne­ments et des multi­na­tio­nales sur la guerre, l’es­pion­nage et la corrup­tion, notam­ment des États-Unis.

Traqué depuis 2010 pour avoir révélé la manière dont les États-Unis et leurs alliés mènent la guerre en Irak et en Afgha­nis­tan, il est menacé d’ex­pul­sion vers les États-Unis où il risque 175 ans d’em­pri­son­ne­ment pour espion­nage. Comme tous ceux qui se sont oppo­sés à l’im­pé­ria­lisme états-unien, il doit être détruit et la Grande-Bretagne qui le main­tient enfermé dans la prison de haute-sécu­rité de Belmarsh depuis avril 2019 s’y emploie avec zèle : le 10 décembre, les juges britan­niques ont donné leur feu vert à son extra­di­tion vers les Etats-Unis.

Cette histoire concerne chacun d’entre nous.

Nous mobi­li­ser pour Julian Assange, c’est ne pas accep­ter qu’il soit victime des « raisons d’Etat » !

En France, les lois portant atteintes aux liber­tés et droits fonda­men­taux se sont multi­pliées sous le régime Macron et nous avons été nombreux à nous mobi­li­ser contre elles :

– intro­duc­tion de l’état d’ur­gence dans le droit commun,

– loi « Sécu­rité Globale » remet­tant en cause les liber­tés d’ex­pres­sion, d’in­for­ma­tion, de mani­fes­ta­tion,

–  schéma natio­nal du main­tien de l’ordre rédui­sant la liberté de mani­fes­ter,

– décrets du 2 décembre 2020 élar­gis­sant les possi­bi­li­tés de fichage massif et systé­ma­tique jusqu’aux enfants mineurs,

– loi dite «  sur le sépa­ra­tisme » rebap­ti­sée en « défense des valeurs répu­bli­caines » rédui­sant les liber­tés asso­cia­tives …

Jamais l’es­pace des liber­tés fonda­men­tales ne s’est autant rétréci en si peu de temps et accom­pa­gné d’une telle répres­sion.

Par son travail d’in­for­ma­tion, Julian Assange parti­ci­pait à éclai­rer ces dérives crimi­nelles et liber­ti­cides. Son combat est juste, il est le nôtre ! Mobi­li­sons-nous pour qu’il obtienne le droit d’asile en France !

Il ne peut pas y avoir de démo­cra­tie sans trans­pa­rence, sans liberté de la presse, sans protec­tion des jour­na­listes, en parti­cu­lier d’in­ves­ti­ga­tion, ainsi que des lanceurs d’alerte.

Sans justice, il n’y a pas de liberté. La liberté de Julian Assange est aussi la nôtre.

Venez en débattre et envi­sa­ger les suites à donner à l’oc­ca­sion de la projec­tion du film Hacking Justice qui retrace cette histoire le 27 janvier 2022 à 20h30 au cinéma Le Dietrich.

Signa­taires : Attac 86, Les Amis du Monde diplo­ma­tique Poitiers, LDH Poitiers, Châtel­le­rault, Educa­tion World 86, DNSI 86, Poitiers Pales­tine, etc

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.