Aller au contenu

Kamel : la préfec­ture de Poitiers commence à recu­ler

Le lycéen sans papiers libéré du centre de réten­tion

Collec­tif poite­vin
« D’ailleurs Nous Sommes d’Ici »

Kamel est libéré aujourd’­hui mais assi­gné à rési­dence et toujours sous la menace d’une expul­sion
C’est un premier recul de la Préfec­ture,  sous la pres­sion de la mobi­li­sa­tion et grâce à la défense achar­née de son avocate.
Mais il faut pour­suivre et élar­gir la mobi­li­sa­tion (péti­tion et nouvelle manif plus large devant la Préfec­ture) pour obte­nir l’abro­ga­tion de l’OQTF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.