Aller au contenu

La réforme des retraites vise aussi les retraité-es

Cette déclar­tion des neuf orga­ni­sa­tions de retraité-es, a repris 3 argu­ments montrant que les personnes en retraite sont concer­nées pour au moins trois raisons. Le contenu est rela­ti­ve­ment « sage » car il devait conve­nir à CFTC et CGC qui, à l’époque, était moins oppo­sées à la retraite à points, expres­sion d’ailleurs non utili­sée pour ne pas déplaire à la confé­dé­ra­tion CFTC.
On peut ajou­ter depuis l’in­ter­ven­tion de Philippe que les premiers « actifs » touchés par la réforme seront ceux de la géné­ra­tion 1975 en 2037. Pendant les 17 ans qui nous séparent de cette échéance, les « écono­mies » sur les dépenses de retraite ne peuvent être faites que sur les retrai­tés.
De plus, le COR, dans son rapport de novembre, a calculé la baisse de niveau de vie pour arri­ver à l’équi­libre pour 2025 : reva­lo­ri­sa­tion moyenne de 0,5 % par an pendant 5 ans, pour une infla­tion de 1,1 %, soit une perte de 0,6 % du niveau de vie mesuré par l’in­dice INSEE. Le plus probable est la prolon­ga­tion de la poli­tique actuelle, le gel de la pension pour tou-tes, ou une faible reva­lo­ri­sa­tion pour les plus dému­nis…

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.