Aller au contenu

La réforme des retraites vise aussi les retraité-es

Cette déclar­tion des neuf orga­ni­sa­tions de retraité-es, a repris 3 argu­ments montrant que les personnes en retraite sont concer­nées pour au moins trois raisons. Le contenu est rela­ti­ve­ment « sage » car il devait conve­nir à CFTC et CGC qui, à l’époque, était moins oppo­sées à la retraite à points, expres­sion d’ailleurs non utili­sée pour ne pas déplaire à la confé­dé­ra­tion CFTC.
On peut ajou­ter depuis l’in­ter­ven­tion de Philippe que les premiers « actifs » touchés par la réforme seront ceux de la géné­ra­tion 1975 en 2037. Pendant les 17 ans qui nous séparent de cette échéance, les « écono­mies » sur les dépenses de retraite ne peuvent être faites que sur les retrai­tés.
De plus, le COR, dans son rapport de novembre, a calculé la baisse de niveau de vie pour arri­ver à l’équi­libre pour 2025 : reva­lo­ri­sa­tion moyenne de 0,5 % par an pendant 5 ans, pour une infla­tion de 1,1 %, soit une perte de 0,6 % du niveau de vie mesuré par l’in­dice INSEE. Le plus probable est la prolon­ga­tion de la poli­tique actuelle, le gel de la pension pour tou-tes, ou une faible reva­lo­ri­sa­tion pour les plus dému­nis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.