Aller au contenu

« L’axe du mal est celui du nucléaire »

La dissua­sion nucléaire française est celle que la France s’im­pose à elle même.

Les 19 centrales nucléaires « civiles » auxquelles il faut ajou­ter les nombreux centres »de recherche » type Cada­rache et Saclay, les bases mili­taires « tactiques », font de la France le pays le plus vulné­rable au monde: de simples petits missiles conven­tion­nels pour­raient provoquer des catas­trophes nucléaires de type Tcher­no­byl qui auto-détrui­raient notre beau pays nucléa­risé à souhait.

Cette vulné­ra­bi­lité stra­té­gique rend notre force de frappe tota­le­ment inutile et parti­cu­liè­re­ment ridi­cule. Le Suffren dans l’océan Indien, pour proté­ger Fessen­heim ? Qui peut le croire ?

La France, à cause de ses centres nucléaires, n’a plus les moyens stra­té­giques de s’of­frir « une bonne petite guerre ». Elle s’est auto-dissua­dée de faire la guerre sur notre terri­toire. Son armée, nucléa­ri­sée ou pas, ne sert plus à rien pour nous proté­ger .. Elle est juste bonne à jouer les gendarmes du monde, supplé­tifs des améri­cains.

N’est-il pas temps de mettre fin à cette méga­lo­ma­nie?

N’est-il pas temps de déve­lop­per une réelle poli­tique inter­na­tio­nale paci­fique et frater­nelle?

Plutôt que se ruiner à moder­ni­ser sa force de frappe nucléaire, la France ferait mieux de signer le traité d’in­ter­dic­tion des armes nucléaires, d’en­tre­prendre son désar­me­ment et inci­ter acti­ve­ment les autres pays nucléa­ri­sés à en faire autant, sous contrôle mutuel.

« L’axe du mal » est celui du nucléaire. La bombe atomique, crime contre l’hu­ma­nité, a fait beau­coup plus de morts aux USA avec les essais qu’au Japon en 1945. Notre ennemi ne s’ appelle plus le boche, le rosbif, …mais le pluto­nium, l’ura­nium, le césium, le tritium …il n’a pas de patrie, mais il enva­hit la terre et menace l’hu­ma­nité.

 

Jacques Terra­cher, Réseau Sortir du Nucléaire.

 

Le 05/11/2017 à 16:57, Réseau Sortir du nucléaire a écrit :

Source : La Tribune   (5/11/2017)

http://www.latri­bune.fr/entre­prises-finance/indus­trie/aero­nau­tique-defense/trois-ans-de-retard-pour-le-sous-marin-nucleaire-d-attaque-barra­cuda-756792.html
Trois ans de retard pour le sous-marin nucléaire d’at­taque Barra­cuda
 Par  Michel Cabi­rol  <http://www.latri­bune.fr/jour­na­listes/michel-cabi­rol-201>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *