Aller au contenu

« L’axe du mal est celui du nucléaire »

La dissua­sion nucléaire française est celle que la France s’im­pose à elle même.

Les 19 centrales nucléaires « civiles » auxquelles il faut ajou­ter les nombreux centres »de recherche » type Cada­rache et Saclay, les bases mili­taires « tactiques », font de la France le pays le plus vulné­rable au monde: de simples petits missiles conven­tion­nels pour­raient provoquer des catas­trophes nucléaires de type Tcher­no­byl qui auto-détrui­raient notre beau pays nucléa­risé à souhait.

Cette vulné­ra­bi­lité stra­té­gique rend notre force de frappe tota­le­ment inutile et parti­cu­liè­re­ment ridi­cule. Le Suffren dans l’océan Indien, pour proté­ger Fessen­heim ? Qui peut le croire ?

La France, à cause de ses centres nucléaires, n’a plus les moyens stra­té­giques de s’of­frir « une bonne petite guerre ». Elle s’est auto-dissua­dée de faire la guerre sur notre terri­toire. Son armée, nucléa­ri­sée ou pas, ne sert plus à rien pour nous proté­ger .. Elle est juste bonne à jouer les gendarmes du monde, supplé­tifs des améri­cains.

N’est-il pas temps de mettre fin à cette méga­lo­ma­nie?

N’est-il pas temps de déve­lop­per une réelle poli­tique inter­na­tio­nale paci­fique et frater­nelle?

Plutôt que se ruiner à moder­ni­ser sa force de frappe nucléaire, la France ferait mieux de signer le traité d’in­ter­dic­tion des armes nucléaires, d’en­tre­prendre son désar­me­ment et inci­ter acti­ve­ment les autres pays nucléa­ri­sés à en faire autant, sous contrôle mutuel.

« L’axe du mal » est celui du nucléaire. La bombe atomique, crime contre l’hu­ma­nité, a fait beau­coup plus de morts aux USA avec les essais qu’au Japon en 1945. Notre ennemi ne s’ appelle plus le boche, le rosbif, …mais le pluto­nium, l’ura­nium, le césium, le tritium …il n’a pas de patrie, mais il enva­hit la terre et menace l’hu­ma­nité.

 

Jacques Terra­cher, Réseau Sortir du Nucléaire.

 

Le 05/11/2017 à 16:57, Réseau Sortir du nucléaire a écrit :

Source : La Tribune   (5/11/2017)

http://www.latri­bune.fr/entre­prises-finance/indus­trie/aero­nau­tique-defense/trois-ans-de-retard-pour-le-sous-marin-nucleaire-d-attaque-barra­cuda-756792.html
Trois ans de retard pour le sous-marin nucléaire d’at­taque Barra­cuda
 Par  Michel Cabi­rol  <http://www.latri­bune.fr/jour­na­listes/michel-cabi­rol-201>

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.