Aller au contenu

Le prochain gouver­ne­ment sera anti­so­cial : prépa­rons dès main­te­nant une riposte radi­cale et unitaire ! Décla­ra­tion des jeunes d’En­semble!

Bagno­let, le 24 Avril 2017,
Emma­nuel Macron et Marine Le Pen sont les seul-e-s candi­dat-e-s restant en lice au second tour le 7 mai.

La jeunesse n’ac­cep­tera ni le projet d’une société raciste, sexiste, et hostile aux classes popu­laires de Marine Le Pen, ni la destruc­tion totale de ses droits par les poli­tiques ultra-libé­rales de Macron.

Quel que soit le résul­tat du second tour, la réponse ne peut se trou­ver que dans une lutte radi­cale dans la rue, et par l’unité de toutes les forces de gauche anti-libé­rales lors des élec­tions légis­la­tives. Face à une droite néoli­bé­rale qui avance masquée, nous aurons­be­soin d’une gauche de combat, au Parle­ment comme dans la rue. Une jeunesse qui veut résis­ter !!
Dans cette période, malgré l’éli­mi­na­tion de la gauche, le résul­tat de Jean Luc Mélen­chon, qui approche les 20% consti­tue une victoire impor­tante porteuse d’es­poirs en l’ave­nir de notre camp social, celui qui aspire au progrès social, à la préser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, à la prise du pouvoir de chacun-e sur sa vie et les déci­sions poli­tiques.
Plus encore, la dyna­mique qui s’est consti­tuée durant la campagne, et notam­ment dans la jeunesse, au sein de la France Insou­mise mais aussi large­ment au-delà, montre que les aspi­ra­tions aux chan­ge­ments et à une vraie poli­tique de gauche existent et sont parta­gés parmi nous.
Il est temps de s’or­ga­ni­ser ! Le 1er Mai et le 7 mai, toutes et tous dans la rue !
Pour toutes celles et ceux pour qui les résul­tats provoquent un senti­ment de rage, et qui ont pu espé­rer un chan­ge­ment radi­cal de poli­tique ces dernières semaines, il nous faut dès à présent s’or­ga­ni­ser, de nos lieux d’études à nos lieux de travail, de manière à prépa­rer collec­ti­ve­ment le 1er mai (réunions publiques, campagne commune), et en faire une jour­née de mobi­li­sa­tions massives contre l’ex­trême droite et pour la défense des travailleuses-eurs.
Le 7 mai au soir, peu importe le résul­tat, notre place sera dans la rue, ensemble, pour protes­ter contre l’ex­trême-droite et les mesures anti-sociales promises par les deux candi­dat-e-s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.