Aller au contenu

Le secré­taire de SUD Éduca­tion et Recherche 86 / SOLIDAIRES convoqué au commis­sa­riat avec 8 autres cama­rades

Commu­niqué de Sud éduc 86

« Non  aux tenta­tives d’in­ti­mi­da­tion des mili­tants en grève pour le retrait de la Loi Khomri et à la péna­li­sa­tion des mouve­ments sociaux par le gouver­ne­ment VALLS / HOLLANDE !

Le 19 mai dernier, l’in­ter­syn­di­cale de Poitiers CGT-FSU-SOLIDAIRES-CNT-UNEF-SGL a appelé à une mani­fes­ta­tion jusqu’à la gare au cours de laquelle elle a décidé d’oc­cu­per les voies ferrées. Aussi, paci­fique­ment, dans le calme et avec déter­mi­na­tion, plusieurs centaines de mani­fes­tants ont occupé l’es­pace ferro­viaire pendant près de deux heures selon les moda­li­tés déci­dées par l’in­ter­syn­di­cale 86. Puis, à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale 86, la mani­fes­ta­tion a repris son cours jusqu’au parvis de la gare de Poitiers. Aucune dégra­da­tion n’a été obser­vée et notre bonne humeur était à la hauteur de notre déter­mi­na­tion pour l’ob­ten­tion de notre reven­di­ca­tion, retrait de la Loi El Khomri.

En fin de semaine dernière, 9 personnes à notre connais­sance sont convoquées au commis­sa­riat de Police le 28 juin prochain, dans le cadre d’une « enquête concer­nant des faits d’en­trave à la mise en marche ou circu­la­tion d’un véhi­cule de chemin de fer et autres, en date du 19 mai à Poitiers (Vienne) » (sic).

Tous les mili­tant-e-s convoqués sont issus du milieu anti­ca­pi­ta­liste et/ou liber­taire, milieu stig­ma­tisé par les Pouvoirs poite­vins depuis les événe­ments troubles d’oc­tobre 2009 à Poitiers.

Deux des 9 sont mili­tants, entre autres, au sein de notre union syndi­cale SOLIDAIRES 86 : Benoit SAUVAGE de SUD PTT et Pierre LHOMME, secré­taire de SUD Educa­tion et Recherche 86.

En choi­sis­sant des mili­tants très actifs dans les luttes actuelles (et passées !), les Pouvoirs veulent faire un exemple.

En convoquant Pierre Lhomme et Benoit Sauvage, les Pouvoirs stig­ma­tisent notre syndi­ca­lisme de lutte et l’union syndi­cale SOLIDAIRES, membre de l’in­ter­syn­di­cale 86. Ils tentent la « divi­sion pour mieux régner », nous ne sommes pas dupes !

Nous protes­tons contre la stig­ma­ti­sa­tion des luttes collec­tives paci­fiques, popu­laires, et régu­liè­re­ment tein­tées d’illé­ga­lité, en oppo­si­tion avec cette démo­cra­tie dite repré­sen­ta­tive donneuse de leçon et qui use du 49.3 par passer en force leurs lois anti­so­ciales et impo­pu­laires, qui use des flash-ball, des gaz et autres armes pour casser les luttes collec­tives et popu­laires.

SUD Educa­tion et Recherche 86 :

– exprime son soutien aux 9 mili­tants convoqués et déclare « comme les centaines de mani­fes­tants anti Loi Travail, nous aussi nous y étions, et à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale ! » ;

– exige l’ar­rêt de toutes éven­tuelle pour­suites à l’en­contre des mili­tants convoqués au commis­sa­riat ce 28 juin 2016 ;

– dénonce la péna­li­sa­tion des mouve­ments sociaux et les tenta­tives d’in­ti­mi­da­tion faites à l’en­contre de mili­tants soigneu­se­ment choi­sis ;

SUD Educa­tion et Recherche 86, avec son union Soli­daires 86, mettra tout en œuvre pour orga­ni­ser la défense des 8 convoqués, de concert avec l’in­ter­syn­di­cale 86, et appelle à ampli­fier les luttes dans l’unité pour le retrait de la loi Travail El Khomri et pour une amélio­ra­tion des droits sociaux basés sur le partage des richesses et la soli­da­rité.

A las Barri­ca­das!

Poitiers, le 13 juin 2016″

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.