Aller au contenu

Légis­la­tives : Appel à voter d’En­semble! 86

L’élec­tion d’E. Macron à la prési­den­tielle a été un vote par défaut, utilisé au deuxième tour par beau­coup pour s’op­po­ser à Marine Le Pen, au Front natio­nal et reje­ter ses poli­tiques racistes et anti­dé­mo­cra­tiques. Avec moins du quart des voix au premier tour, le vote Macron ne donne qu’une légi­ti­mité limi­tée à ce gouver­ne­ment.

En utili­sant pendant l’été la procé­dure des ordon­nances, il entend pour­suivre l’of­fen­sive néoli­bé­rale de remise en cause des droits sociaux. Sans aucun débat au parle­ment, sans négo­cia­tion avec les syndi­cats, ce gouver­ne­ment veut s’at­taquer avec une violence redou­blée au droit du travail, au régime des retraites et à la Sécu­rité sociale.

La construc­tion d’une oppo­si­tion sociale et poli­tique est, plus que jamais, vitale et urgente ! C’est possible ! Les forces existent pour un large rassem­ble­ment popu­laire : orga­ni­sa­tions, indi­vi­dus, collec­tifs… et tous ceux et toutes celles qui se sont battu-es contre la loi travail, contre la déchéance de natio­na­lité, et pour l’ur­gence écolo­gique et des mesures radi­cales de protec­tion de la planète. L’es­poir né de la candi­da­ture de Jean-Luc Mélen­chon doit trou­ver des prolon­ge­ments, dans la rue et dans les urnes.

Pour les élec­tions légis­la­tives dans le dépar­te­ment de la Vienne, Ensemble!86 regrette l’ab­sence de candi­da­tures unitaires rassem­blant large­ment notre camp social. Malgré la divi­sion, Ensemble!86 reste fidèle à l’idée que la recons­truc­tion d’une gauche d’al­ter­na­tive passe par le regrou­pe­ment et le dépas­se­ment des orga­ni­sa­tions oppo­sées au libé­ra­lisme de gauche comme de droite, pour retrou­ver l’élan de la lutte contre la loi Travail et de la campagne Mélen­chon.

Nous appel­le­rons à voter, les 11 et 18 juin prochains, pour les candi­da­tures qui ont soutenu la campagne Mélen­chon, pour élire des député-es clai­re­ment à gauche et déter­miné-es à s’op­po­ser à la poli­tique annon­cée par le nouveau gouver­ne­ment.

Toutes et tous ensemble, nous devons construire la force poli­tique capable d’ impo­ser plus d’éga­lité, une tran­si­tion écolo­gique soli­daire, contre ce capi­ta­lisme destruc­teur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.