Aller au contenu

Les États Géné­raux des Migra­tions de la Vienne appellent à mani­fes­ter le 1 mai, en soutien aux migrant·e·s,

Le projet de loi asile et immi­gra­tion, a été adopté le 22 avril l’As­sem­blée Natio­nale. Il va prochai­ne­ment être débattu et soumis au vote du Sénat.

C’est un texte dange­reux. Il induira un grave recul des droits des personnes étran­gères en France.

Le gouver­ne­ment affirme que ce texte allie « huma­nité » et « effi­ca­cité ». Il n’en est rien. Ce texte est avant tout répres­sif : il vise à sanc­tion­ner, enfer­mer, expul­ser et bannir avec plus de dureté les personnes étran­gères.

Plusieurs mesures seront très préju­di­ciables aux droits des deman­deurs d’asile et personnes migrantes comme :

  • l’aug­men­ta­tion de 45 à 90 jours, de la durée possible d’en­fer­me­ment dans les centres de réten­tion admi­nis­tra­tive,
  • la dimi­nu­tion du délai de recours (de 30 à 15 jours) devant la Cour Natio­nale du Droit d’Asile, ce recours deve­nant non suspen­sif d’une expul­sion,
  • la réduc­tion de 120 à 90 jours du délai pour dépo­ser une demande d’asile, ale passage de 16h à 24h de la durée de rete­nue admi­nis­tra­tive, sans avocat.

De toutes parts, ce texte est critiqué : Commis­saire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Eu­rope, HCR (Agence des Nations Unies pour les Réfu­giés), Défen­seur des Droits, Commis­sion Natio­nale Consul­ta­tive des Droits de l’Homme, Contrô­leure géné­rale des lieux de priva­tion de liberté, Barreau de Paris, asso­cia­tion des juges de l’asile, syndi­cats, juristes, univer­si­taires.

Les États Géné­raux des Migra­tions, portés par des centaines de collec­tifs et d’as­so­cia­tions locales et natio­nales enga­gées aux côtés des personnes réfu­giées et migrantes, dénoncent ce projet de loi. Plus large­ment ils rejettent la poli­tique migra­toire répres­sive du gouver­ne­ment, marquée sur le terrain par un achar­ne­ment quoti­dien à l’égard des personnes étran­gères.

Les États Géné­raux des Migra­tions de la Vienne (EGM86) appellent à mani­fes­ter le 1 mai à 10h30 parvis de la Gare à Poitiers, en soutien aux migrant.e.s, pour une autre poli­tique migra­toire respec­tueuse des droits humains fonda­men­taux.

EGM 1er mai

Down­load the PDF file .

Les EGM 86 : 100 pour 1 Chatel, ACAT Poitiers, Amnesty Inter­na­tio­nal Poitiers, Actions collec­tives Poitiers, Buddy system, Collec­tif Alpha, Collec­tif Nouveau Départ, Collec­tif Soli­da­rité Migrants, DNSI 86, Educa­tion world 86, Emmaus Nain­tré, FSU, IEPOP Poitiers, La Cimade Poitiers, LDH Châtel­le­rault, LDH Poitiers, Le cercle de silence de Poitiers, Les ami.e.s des femmes de la libé­ra­tion, les Éclai­reurs et Éclai­reuses de France, la M3Q, Loudun Soli­da­rité Migrants, Méde­cins du Monde Poitou-Charentes, Min’de Rien 86, Pássaro, Pour la Paix en Syrie, Union syndi­cale de la Psychia­trie, Remiv, RESF 86, Secours Catho­lique 86, Soli­daires 86, Toit du Monde, Welcome Poitiers

Photo : DNSI/RESF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.