Aller au contenu

Les inté­gristes catho­liques de Civi­tas se voient en Charles Martel pendant trois jours près de Poitiers

Quatre colonnes en tête de la rubrique Poli­tique des pages d’ac­tua­lité de l’édi­tion papier de la Nouvelle-Répu­blique pour une inter­view de Alain Escada, président des inté­gristes catho­liques de Civi­tas dont l’uni­ver­sité d’été se déroule au Domaine de Traver­sais à Bonneuil-Matours, près de Poitiers, du 16 au 18 août, avec pour thème « Les droits de l’Homme contre le Pays réel ». Il fallait bien ça pour lui faire cracher, entre autres réponses aussi lapi­daires qu’é­di­fiantes, le titre du papier : « Nous n’avons aucun atta­che­ment à la Répu­blique » ; ce qui n’a pas dû être trop diffi­cile et n’est pas véri­ta­ble­ment un scoop, venant de l’ex­trême droite. Ce ramas­sis réac­tion­naire est lisible en ligne ainsi que l’ar­ticle consa­cré aux condi­tions d’or­ga­ni­sa­tion de cette rencontre avec notam­ment les réac­tions des respon­sables du lieu d’ac­cueil et du maire qui mani­fes­te­ment se seraient bien passés de la présence de ces nostal­giques du franquisme et du Chili de Pino­chet.

Pour en savoir plus, lire l’ar­ticle de fond Civi­tas, une forma­tion natio­nal-catho­lique isolée publié à cette occa­sion par le socio­logue Nico­las Lebourg sur Media­part.

L’illus­tra­tion provient d’un article rafrai­chis­sant que Anne-Laure Pineau vient de commettre sur le site d’in­for­ma­tion LGBT+ Komi­tid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.