Aller au contenu

Les person­nels de l’EREA de Migna­loux se mobi­lisent pour pour­suivre leurs missions

Un mouve­ment de grève tour­nante

L’EREA (établis­se­ment régio­nal d’en­sei­gne­ment adapté) Anne Franck situé à Migna­loux-Beau­voir est un collège d’en­sei­gne­ment public de l’édu­ca­tion natio­nale qui accueille des élèves en grande diffi­culté scolaire.

L’une des parti­cu­la­ri­tés de cet établis­se­ment est qu’il béné­fi­cie  d’un inter­nat éduca­tif qui offre un envi­ron­ne­ment durable et sécu­ri­sant en lien étroit avec les classe pour ces collé­giens en grande diffi­culté scolaire mais aussi sociale et qui peuvent égale­ment présen­tés un handi­cap.

Afin me mener au mieux cet mission péda­go­gique et éduca­tive ce sont des profes­seurs des écoles–é­du­ca­teurs qui accueillent et accom­pagnent les élèves à l’in­ter­nat, du soir à l’is­sue du dernier cours de la jour­née jusqu’au lende­main  matin avant la reprise de la classe.

Il s’agit donc de profes­sion­nels formés à la péda­go­gie, spécia­li­sés dans l’en­sei­gne­ment adapté, membres à part entière de l’équipe péda­go­gique et qui s’ins­crivent de manière pérenne dans la dyna­mique et le projet d’éta­blis­se­ment. C’est ainsi, que le taux de réus­site au CFG (certi­fi­cat d’en­sei­gne­ment géné­ral) et au CAP sont tout  à fait hono­rables pour ces jeunes qui pour la plus grande partie d’entre eux étaient en situa­tion de décro­chage scolaire.

Lors des opéra­tions de prépa­ra­tion de la rentrée 2016 et sur l’ins­truc­tion d’une note de service de la DGRH (direc­tion géné­rale des ressources humaines) du minis­tère de l’édu­ca­tion natio­nale, certaines acadé­mies ont décidé, sans concer­ta­tion, de mettre fin aux missions de nuit assu­rées par les ensei­gnants au sein de ces inter­nats et de les rempla­cer par des assis­tants d’édu­ca­tion.

Ces assis­tants seront des person­nels non prépa­rés et non formés à la diver­sité des problé­ma­tiques des élèves accueillis.

L’ex­pé­ri­men­ta­tion en cours depuis la rentrée à Grenoble témoigne d’ailleurs du carac­tère pour le moins préci­pité de cette déci­sion.

En effet, les assis­tants d’édu­ca­tion, certai­ne­ment plein de bonnes volon­tés et de quali­tés person­nelles, sont majo­ri­tai­re­ment des jeunes, sans forma­tion digne de ce nom, en prépa­ra­tion d’un concours ou d’une embauche à durée indé­ter­mi­née. Ils ne sont pas en mesure d’ap­por­ter la stabi­lité et la sécu­rité à ces élèves en grande diffi­culté scolaire et souvent très fragiles sur le plan psycho-affec­tif. Ainsi, les problèmes au moment du coucher et pendant les nuits deviennent récur­rents. Les inci­vi­li­tés et les violences se multi­plient. Un assis­tant, qui a fina­le­ment démis­sionné, a même du être arrêté 14 jours suite à une agres­sion par un élève.

Depuis quelques jours les choses se sont préci­pi­tées dans un sens que les enga­ge­ments du précé­dent recteur d’aca­dé­mie ne lais­saient présa­ger. La nouvelle rectrice, arri­vée il y a quelques semaines, et qui rendra sa déci­sion dans les prochains jours souhaite en effet supprimé 3 postes de profes­seurs des écoles éduca­teurs pour les rempla­cer à la rentrée par des assis­tants d’édu­ca­tion.

Ni le temps du retour d’ex­pé­rience, ni celui  de la concer­ta­tion n’ont été pris.

Que va-t-il adve­nir de la dimen­sion éduca­tive de cet inter­nat qui a été pensé comme un moyen de préven­tion du décro­chage scolaire de ces jeunes en situa­tion de grande diffi­culté scolaire et sociale, en manque de repères socio-affec­tifs et cultu­rels ?

Les person­nels de l’EREA Anne Franck ont entamé un mouve­ment de grève tour­nante, ont inter­pellé les élus, se sont mis en réseau avec leurs collègues des autres EREA au niveau natio­nal, ont alerté les familles et leurs collègues des autres établis­se­ments scolaires pour se faire entendre et porter la parole des familles des élèves souvent elles mêmes en diffi­culté, parfois dépas­sées et jusqu’ici igno­rées.

Une péti­tion est à signer en ligne ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.