Aller au contenu

Libé­ra­tion immé­diate des personnes inter­pe­lées ce soir

Commu­niqué natio­nal de Ensemble! de ce 29 novembre 2015

Dimanche 29/11 au matin, en dépit de l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter, plus d’une dizaine de milliers de personnes ont consti­tué une chaîne humaine frater­nelle et chaleu­reuse d’Ober­kampf à Nation pour procla­mer l’état d’ur­gence clima­tique, contre l’hy­po­cri­sie de la confé­rence COP 21.

Plusieurs milliers d’entre elles, notam­ment des jeunes, se retrou­vaient ensuite Place de la Répu­blique pour dénon­cer l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter.

Ayant visi­ble­ment reçu l’ordre de ne pas tolé­rer ce rassem­ble­ment pour­tant paci­fique, la police lour­de­ment armée usait très vite de gaz lacry­mo­gènes et procé­dait à plusieurs charges.

Refluant vers la place, les mani­fes­tants se trou­vaient alors encer­clés et un très grand nombre d’entre eux, notam­ment d’En­semble !, du NPA et d’AL, ont été bruta­le­ment arrê­tés.

Ainsi, Monsieur Valls et son gouver­ne­ment saluent le courage des suppor­ters des matchs de foot­ball et des clients des grands maga­sins, mais jugent into­lé­rable que nous mani­fes­tions pour le climat et nos droits démo­cra­tiques.

Pour « Ensemble! », une large mobi­li­sa­tion unitaire est indis­pen­sable contre l’état d’ur­gence qui bafoue les liber­tés publiques et notre droit à mani­fes­ter.

« Ensemble ! » exige la libé­ra­tion immé­diate de toutes les personnes inter­pe­lées ce soir.

Le 29 novembre 2015.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.