Aller au contenu

Libé­ra­tion immé­diate des personnes inter­pe­lées ce soir

Commu­niqué natio­nal de Ensemble! de ce 29 novembre 2015

Dimanche 29/11 au matin, en dépit de l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter, plus d’une dizaine de milliers de personnes ont consti­tué une chaîne humaine frater­nelle et chaleu­reuse d’Ober­kampf à Nation pour procla­mer l’état d’ur­gence clima­tique, contre l’hy­po­cri­sie de la confé­rence COP 21.

Plusieurs milliers d’entre elles, notam­ment des jeunes, se retrou­vaient ensuite Place de la Répu­blique pour dénon­cer l’in­ter­dic­tion de mani­fes­ter.

Ayant visi­ble­ment reçu l’ordre de ne pas tolé­rer ce rassem­ble­ment pour­tant paci­fique, la police lour­de­ment armée usait très vite de gaz lacry­mo­gènes et procé­dait à plusieurs charges.

Refluant vers la place, les mani­fes­tants se trou­vaient alors encer­clés et un très grand nombre d’entre eux, notam­ment d’En­semble !, du NPA et d’AL, ont été bruta­le­ment arrê­tés.

Ainsi, Monsieur Valls et son gouver­ne­ment saluent le courage des suppor­ters des matchs de foot­ball et des clients des grands maga­sins, mais jugent into­lé­rable que nous mani­fes­tions pour le climat et nos droits démo­cra­tiques.

Pour « Ensemble! », une large mobi­li­sa­tion unitaire est indis­pen­sable contre l’état d’ur­gence qui bafoue les liber­tés publiques et notre droit à mani­fes­ter.

« Ensemble ! » exige la libé­ra­tion immé­diate de toutes les personnes inter­pe­lées ce soir.

Le 29 novembre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.