Aller au contenu

Loi Macron au Sénat : encore plus à droite

Commu­niqué de Ensemble!86

Sans surprise, les séna­teurs UMP et UDI se sont engouf­frés dans les brèches ouvertes par le très libé­ral projet de loi Macron, dit de « crois­sance », que le gouver­ne­ment ne pût faire passer à l’As­sem­blée natio­nale que grâce au 49–3.

Ils ont réta­bli les jours de carence pour les fonc­tion­naires en cas d’ar­rêt mala­die, non pas un comme en 2011 mais trois jours.

Le travail domi­ni­cal est étendu aux maga­sins cultu­rels et ce pour la tota­lité des dimanches. Et de plus ils ont révisé à la baisse le montant de la rému­né­ra­tion supplé­men­taire.

La déro­ga­tion des 35 heures est éten­due aux entre­prises qui ne rencontrent pas de problèmes écono­miques parti­cu­liers.

Bien évidem­ment, les séna­teurs UMP et UDI ont répondu aux demandes du Medef qui mène un combat sans relâche contre la prise en compte des facteurs de péni­bi­lité pour les sala­riéEs, en suppri­mant, entre autres, la fiche de suivi indi­vi­duel.

Les seuils sociaux ont égale­ment été remis en cause en élevant le nombre de sala­riéEs requis pour la dési­gna­tion d’unE délé­guéE du person­nel (21 au lieu de 11) et d’un CE et CHSCT (100 au lieu de 50).

Malgré toutes ces remises en cause de des droits sociaux, la très grande majo­rité des séna­teurs socia­listes n’ont pas voté contre : ils se sont abste­nus !

Il n’y a rien à attendre de la commis­sion pari­taire qui va main­te­nant se réunir pour élabo­rer un texte final.

« Ensemble! Mouve­ment pour une alter­na­tive de gauche écolo­giste et soli­daire », réaf­firme sa totale oppo­si­tion à ce projet de loi Macron qui doit être rejeté.

La lutte conti­nue.

Aujourd’­hui et demain, c’est la mobi­li­sa­tion des sala­riéEs et de leurs orga­ni­sa­tions qui permet­tra de faire échec à cette loi.

Le 13 mai 2015.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.