Aller au contenu

Macron se fait tancer par une orga­ni­sa­tion de l’ONU. Recul des droits humains en France

Conseil des droits de l’homme Quaran­tième session 25 février–22 mars 2019
Point 4 de l’ordre du jour
Situa­tions rela­tives aux droits de l’homme qui requièrent l’at­ten­tion du Conseil
Exposé écrit* présenté par le Centre Europe – tiers monde, orga­ni­sa­tion non gouver­ne­men­tale dotée du statut consul­ta­tif géné­ral

Voici le texte complet:
https://www.cetim.ch/

Voici les titres de para­graphes:


Recul des droits humains en France : La Répu­blique en marche arrière

L’état d’ur­gence, point de départ de l’es­ca­lade répres­sive

Première étape : la répres­sion des mouve­ments sociaux et des syndi­cats

Deuxième étape : la répres­sion des « gilets jaunes »

La légi­ti­mité des reven­di­ca­tions popu­laires


Macron, au-delà des disputes surjouées, est sur la même ligne que le gouver­ne­ment italien: répres­sif, ennemi des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.