Aller au contenu

Maryse Desbourdes, battante syndi­cale et poli­tique à Poitiers

Vidéos d’in­­­ter­­­view : portrait de mili­tant-e 4

Merci à toi, Maryse !

(et honte au monteur !)

Maryse 1 : L’en­ga­ge­ment syndi­cale dans une entre­prise, la Régie d’élec­tri­cité de la Vienne.

Régie d’Élec­tri­cité de la Vienne en 1974, adhé­rente à la CGT, parents gaul­listes enga­gés à Tercé (Vienne), Force Ouvrière à la Régie, André Hubert, je deviens secré­taire de la section syndi­cale CGT, on apprend des anciens.

.

Maryse 2 : sala­riée et statut de l’en­tre­prise

Syndi­cat CGT d’EDF-GDF, histoire de la Régie Inter­com­mu­nal d’Élec­tri­cité de la Vienne crée en 1924 par un syndi­cat de communes, conven­tion collec­tive d’EDF-EDF, avan­tages sociaux, caisse mutuelle d’1 % géré par le person­nel, évolu­tion de l’en­tre­prise, entre­prise fami­liale et sympa­thique, « ambiance service public », pater­na­lisme

Maryse 2 : sala­riée et statut de l’en­tre­prise from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 3 : une ambiance service public dans l’en­tre­prise

Pas l’idée de la compé­ti­ti­vité, la concur­rence, de faire du fric, le boulot = distri­buer l’élec­tri­cité abonné.es versus client.es, comp­ta­bi­lité, lien abonné.es-sala­rié.es, bac G2 compta par défaut, frais de person­nel dans la colonne « charges », le person­nel est une richesse, a-t-on besoin du patron ?

Maryse 3 : une ambiance service public dans l’en­tre­prise from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 4 : femme jeune et secré­taire de section

Femme et jeune dans le syndi­ca­lisme de l’époque, bien dans sa peau de femme mais, les patrons sont des hommes, se faire respec­ter en travaillant plus, très peu de femmes dans le travail et dans le syndi­cat, ne pas être prise au sérieux dans le syndi­cat, incon­grue d’être femme et pas d’ac­cord, obéir à sa direc­tion syndi­cale, si t’es pas d’ac­cord avec la direc­tion on va te rempla­cer, on fait courir des bruits sur toi

Maryse 4 : femme jeune et secré­taire de section from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 5 : Force Ouvrière 1

FO a usurpé l’iden­tité d’un syndi­cat car c’était le syndi­cat patro­nal en deal avec la direc­tion et jamais de reven­di­ca­tions. chan­tage au boulot par FO, syndi­cat qui suivait la direc­tion à 100 %, la CGT se faisait jeter même physique­ment dans les services tech­niques et les agences

Maryse 5 : Force Ouvrière 1 from Ensem­ble86 on Vimeo.

Maryse 6 : Force Ouvrière 2 from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 7 : adhé­sion au PCF en 1978

CGT= cour­roie de trans­mis­sion du PC, recru­ter au PCF pour faire du chiffre en cartes, prendre sa carte pour avoir la paix, néces­sité d’une pers­pec­tive poli­tique, un inté­rêt modéré pour la poli­tique, les cellules d’en­tre­prise du PCF, j’ai appris beau­coup, aujourd’­hui les entre­prises déser­tées de la poli­tique, on parlait Programme commun l’élec­tion de Mitte­rand, les propo­si­tions d’élec­tri­ciens vers le natio­nal mais pas de suite des propo­si­tions

Maryse 7 : adhé­sion au PCF en 1978 from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 8 : 1981

Mili­tan­tisme prag­ma­tique, convaincre les person­nels, faire des propo­si­tions plutôt que les grands meetings, élec­tions de François Mitte­rand ne m’a pas passionné, dans la cellule du PCF il y avait des anciens qui rappe­ler le parcours de Mitte­rand, je n’y croyais pas au chan­ge­ment, le 10 mai 1981 je en suis pas allé fêter la victoire de Mitte­rand, le lende­main les patrons le lende­main convoquent une réunion d’ur­gence, au bout d’une semaine c’était fini, le PCF a accepté le moindre mal, grand écart entre le discours du PCF et la réalité

Maryse 8 : 1981 from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 9 : débats sur le début des années Mitte­rand

La place sur la place des ministres commu­nistes au gouver­ne­ment de Mitte­rand, les bureau­crates du PCF deman­daient d’at­tendre, idem à la CGT, l’aus­té­rité (« le tour­nant de la rigueur ») à l’époque, blocage des salaires accepté par la CGT pour ne pas déran­ger le gouver­ne­ment, délé­ga­tion de pouvoir, la CGT était le syndi­cat le plus impor­tant et ne bougeait pas

Maryse 9 : débats sur le début des années Mitte­rand from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 10 : vie person­nelle vie de femme

Privi­lé­gier sa vie person­nelle, un époux (Marc) rencon­tré en 1982 à un congrès de la CGT, et un fils (Abel) né en 1985, Marc m’a beau­coup aidé, mili­tante syndi­cale en jour­née, partage des tâches, se donner au mili­tan­tisme, femme mili­tante dans un monde d’hommes, les femmes font avan­cer les choses pour elles, la parité et l’éga­lité, les femmes consi­dé­rées comme infé­rieures aux hommes même en poli­tique

Maryse 10 : vie person­nelle vie de femme from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 11 : élue PCF 1983

Élue PCF dans la majo­rité plurielle, 2° mandat de Santrot, j’au­rais du dire non, une expé­rience en néga­tif, Jean Jacques Pensec, on gérait avec le Parti Socia­liste, on a voté pour les Travaux d’Uti­lité Collec­tive (TUC) alors qu’on était contre, je me suis désin­té­res­sée du mandat, avoir des élu.es pour avoir un apport finan­cier pour le parti, élu.es décon­necté.e des autres mili­tant.es

Maryse 11 : élue PCF 1983 from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 12 : longue fin de mili­tan­tisme au PCF

Pas impliquée dans la fin du mandat muni­ci­pal, après 1989 déçue mais toujours adhé­rente au PCF, 1993 aban­don défi­ni­tif du PCF, période person­nel­le­ment diffi­cile, chue du mur de Berlin et de l’URSS, désta­bi­li­sa­tion person­nelle, à quelle pers­pec­tive poli­tique se raccro­cher, y croire, je me suis trompé et on m’a trompé, on en pouvait pas vrai­ment en parler en réunion, des attaques person­nelles au lieu d’un débat

Maryse 12 : longue fin de mili­tan­tisme au PCF from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 13 : à la LCR

On apprend du syndi­ca­lisme, orphe­line poli­tique­ment, meting de Krivine à Poitiers à la fin des années 90, Marc en 1968 contre les « gauchistes », Krivine, lui, n’a pas changé, la LCR (Ligue Commu­niste Révo­lu­tion­naire), « 100 % à gauche », chan­ge­ment radi­cal de mili­tan­tisme, on ne te saute pas dessus, tout le monde est sur un pied d’éga­lité, il y a un ordre du jour, pas de hiérar­chie et de délé­ga­tion de pouvoir, récu­pé­ra­tion par la bour­geoi­sie quand il n’y pas de démo­cra­tie, avec la LCR on agis­sait dans les mouve­ments et les asso­cia­tions, on s’ouvre sur la société et sur les autres, on n’est pas seule, alter­nance droite-gauche depuis 1981 pour la même poli­tique

Maryse 13 : à la lcr from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 14 : elue d’op­po­si­tion de gauche à Poitiers

Liste « Pour une Alter­na­tive à Gauche » (PAG) avec la LCR, les Alter­na­tifs  et des citoyen.nes aux élec­tions muni­ci­pales de 2008, élue avec 6,24 % car Claeys élu au premier tour, seule élue d’op­po­si­tion de gauche, majo­rité plurielle (PS, EELV, PCF), respon­sa­bi­lité, être élue c’est long, fasti­dieux et inté­res­sant, ne pas avoir peur de propo­ser uen autre poli­tique, élue poil-à-grat­ter, la « gauche plus rien », une autre poli­tique est possible, le Conseil muni­ci­pal qui est public n’est qu’une chambre d’en­re­gis­tre­ment si tu en dis rien.

Maryse 14 : elue d’op­po­si­tion de gauche à Poitiers from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 15 : débat violent au sein de la CGT

Au sein de la CGT éner­gie, débat violents entre direc­tion et syndiqué-es Soré­gies qui n’est pas EDF mais est quand même un Service public, sanc­tions de la direc­tion de la Soré­gies avec la compli­cité de FO, au sein de la CGT des attaques person­nelles

Maryse 15 : débats violents au sein de la CGT from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 16 : guerre instes­tine dans la CGT , bilan comme élue d’op­po­si­tion de gauche

Créa­tion de la CGT Soré­gies il y a 16 ans, guerre intes­tine dans la CGT, attaques person­nelles, qu’est-ce qu’un Service public ? EDF n’est pas la Soré­gies, retraité-e active syndi­ca­le­ment

Bilan d’élue d’op­po­si­tion de gauche à la mairie de Poitiers, démerde-toi !, subir des inti­mi­da­tions

Maryse 16 : guerre intes­tine dans la CGT , bilan comme élue d’op­po­si­tion de gauche from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 17 : chez le maire Ubu

Roya­le­ment 200 signes dans le bulle­tin muni­ci­pal, le roman du bureau à la mairie, on est l’en­nemi de classe et on est une femme, le mépris du maire et de son secré­taire, expé­rience de bataille contre le patron/maire, faire entendre d’autre posi­tions, ouvrir le Conseil muni­ci­pal aux habi­tant-es, impo­ser sur la place publique le thème de la gratuité des trans­ports gratuits, la poli­tique est une ques­tion de choix, quels choix, Claeys décide.

Maryse 17 : chez le maire Ubu from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 18 : c’est quoi une majo­rité muni­ci­pale

Monsieur Claeys décide et ne revient jamais en arrière même avec sa majo­rité, rela­tions avec les diffé­rent-es élu-es de la majo­rité, rela­tions avec EELV vers « Osons Poitiers », légi­ti­ma­tion qu’une autre poli­tique est possible

Maryse 18 : c’est quoi une majo­rité muni­ci­pale from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 19 : 6 ans de mandat, c’est long

En retraite à la fin de mon mandat, contre le cumul des mandats, mandat éprou­vant, vie plus cool

Maryse 19 : 6 ans de mandat, c’est long from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 20 : un peu en retrait du mili­tan­tisme

Se mettre en retrait c’est agréable quand on a beau­coup donné, se sentir libre, les retraité-es pour­raient se bouger plus, de la ville à la campagne

Maryse 20 : un peu en retrait du mili­tan­tisme from Ensem­ble86 on Vimeo.

.

Maryse 21 : refu­ser de déses­pé­rer

Pas aigrie mais un peu triste de voir l’évo­lu­tion actuelle, bougeons !

Maryse 21 : refu­ser de déses­pé­rer from Ensem­ble86 on Vimeo.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.