Aller au contenu

Nouveau rapport d’At­tac : « Les grandes entre­prises françaises : un impact désas­treux pour la société et la planète ! »

Attac France, en parte­na­riat avec l’Ob­ser­va­toire des multi­na­tio­nales, vient de publier ce samedi 19 janvier un rapport qui synthé­tise le véri­table bilan des entre­prises du CAC 40 en matière de justice sociale, justice écolo­gique et justice fiscale.

A l’oc­ca­sion du Forum écono­mique mondial de Davos 2019 et de la deuxième édition du « Choose France summit », Attac France fait une série de propo­si­tions concrètes lesquelles, si elles étaient mises en œuvre par les pouvoirs publics, contri­bue­raient à répondre aux exigences de justice sociale, fiscale et clima­tique, aujourd’­hui portées par la majo­rité de la popu­la­tion.

Dans ce rapport il est révélé qu’entre 2010 et 2017 : les impôts versés par les entre­prises du CAC 40 ont baissé de 6,4 % en valeur abso­lue, alors que leurs béné­fices cumu­lés ont augmenté de 9,3 % et les divi­dendes versés aux action­naires de 44 % en valeur abso­lue égale­ment sur la même période, tandis que leurs effec­tifs en France ont baissé de 20 %.

Quelle justice sociale alors que les profits des grandes entre­prises françaises, les divi­dendes et les rému­né­ra­tions des hauts diri­geants s’en­volent quand les effec­tifs mondiaux stag­nent et qu’ils dimi­nuent forte­ment en France ?

Quelle justice clima­tique alors que les émis­sions de CO2 des sites les plus polluants du pays ont augmenté de 5 % en 2017 et que ces émis­sions, notam­ment issues d’en­tre­prises du CAC 40, échappent large­ment à la fisca­lité carbone ?

Quelle justice fiscale alors que les entre­prises du CAC 40 ont plus de 2 500 filiales dans les para­dis fiscaux et payent moins d’im­pôts aujourd’­hui qu’en 2010 ?

Pour affi­cher le rapport en « plein écran », cliquez sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.