Aller au contenu

Nouveau rapport d’At­tac : « Les grandes entre­prises françaises : un impact désas­treux pour la société et la planète ! »

Attac France, en parte­na­riat avec l’Ob­ser­va­toire des multi­na­tio­nales, vient de publier ce samedi 19 janvier un rapport qui synthé­tise le véri­table bilan des entre­prises du CAC 40 en matière de justice sociale, justice écolo­gique et justice fiscale.

A l’oc­ca­sion du Forum écono­mique mondial de Davos 2019 et de la deuxième édition du « Choose France summit », Attac France fait une série de propo­si­tions concrètes lesquelles, si elles étaient mises en œuvre par les pouvoirs publics, contri­bue­raient à répondre aux exigences de justice sociale, fiscale et clima­tique, aujourd’­hui portées par la majo­rité de la popu­la­tion.

Dans ce rapport il est révélé qu’entre 2010 et 2017 : les impôts versés par les entre­prises du CAC 40 ont baissé de 6,4 % en valeur abso­lue, alors que leurs béné­fices cumu­lés ont augmenté de 9,3 % et les divi­dendes versés aux action­naires de 44 % en valeur abso­lue égale­ment sur la même période, tandis que leurs effec­tifs en France ont baissé de 20 %.

Quelle justice sociale alors que les profits des grandes entre­prises françaises, les divi­dendes et les rému­né­ra­tions des hauts diri­geants s’en­volent quand les effec­tifs mondiaux stag­nent et qu’ils dimi­nuent forte­ment en France ?

Quelle justice clima­tique alors que les émis­sions de CO2 des sites les plus polluants du pays ont augmenté de 5 % en 2017 et que ces émis­sions, notam­ment issues d’en­tre­prises du CAC 40, échappent large­ment à la fisca­lité carbone ?

Quelle justice fiscale alors que les entre­prises du CAC 40 ont plus de 2 500 filiales dans les para­dis fiscaux et payent moins d’im­pôts aujourd’­hui qu’en 2010 ?

Pour affi­cher le rapport en « plein écran », cliquez sur ce lien.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.