Aller au contenu

« Plus jamais ça. Prépa­rons le jour d’après ». 8 orga­ni­sa­tions poli­tiques rejoignent l’ap­pel.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 18 janvier dernier Les Amis de la Terre France, Attac France, CGT, Confé­dé­ra­tion paysanne, FSU, Green­peace France, Oxfam France, Union syndi­cale Soli­daires, appe­laient dans un texte commun à répondre à la double urgence clima­tique et sociale.

La crise sani­taire qui surve­nait quelques semaines plus tard, loin d’en­tra­ver cette dyna­mique commune, ampli­fiait ces urgences. Le 27 mars dernier ce sont donc 18 orga­ni­sa­tions (Amis de la Terre France, Attac France, CGT, Confé­dé­ra­tion paysanne, FSU, Green­peace France, Oxfam France, Union syndi­cale Soli­daires, 350.org, Action Non-Violente COP21, Alter­na­tiba, CCFD-Terre Soli­daire, Droit au Loge­ment, FIDL, Le syndi­cat lycéen, Fonda­tion Coper­nic, Syndi­cat de la magis­tra­ture, UNEF, UNL) qui signaient une tribune commune « Plus jamais ça ! Prépa­rons le ‘jour d’après’ ». De nombreuses autres orga­ni­sa­tions syndi­cales et asso­cia­tives ont rejoint depuis cette dyna­mique, avec le lance­ment d’une péti­tion, signée par près de 200.000 personnes, et un appel unitaire aux mobi­li­sa­tions du 1er mai.

A la suite de cette tribune, plusieurs forces poli­tiques (EELV – Ensemble! – FI –  GDS  – GENERATION S – NPA – PCF – Place publique) ont mani­festé leur adhé­sion tant au constat qu’aux propo­si­tions figu­rant dans la tribune. Les orga­ni­sa­tions proposent donc à ces forces poli­tiques de se retrou­ver le mercredi 20 mai prochain afin de dialo­guer et de réflé­chir dans le respect de l’in­dé­pen­dance essen­tielle pour les mouve­ments sociaux. Nos échanges porte­ront, entre autres, sur les initia­tives qui pour­raient exis­ter entre d’une part notre cadre rassem­blant des orga­ni­sa­tions syndi­cales et asso­cia­tives- et d’autre part les forces poli­tiques qui partagent nos idées.

Le but commun que nous leur propo­sons de viser : recons­truire ensemble un futur, écolo­gique, fémi­niste et social, en rupture avec les poli­tiques menées jusque-là et le désordre néoli­bé­ral.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.