Aller au contenu

Pour une appro­pria­tion sociale du médi­ca­ment

Il est néces­saire et urgent de faire valoir les valeurs de soli­da­rité et d’uni­ver­sa­lité au fonde­ment de nos systèmes de santé. Il faut donc arra­cher le pouvoir de déci­sions à une infime mino­rité d’hu­mains, action­naires et déci­sion­naires, pour obte­nir une réponse réelle aux besoins de milliards d’hu­mains.

Une péti­tion:

Une réflexion au sujet de « Pour une appro­pria­tion sociale du médi­ca­ment »

  1. Thierry Pasquier dit :

    Salutaire initiative à soutenir sans réserve.
    Dommage toutefois qu’elle n’inclue pas les implants médicaux (stents,  pompes à insuline, défibrillateurs, pacemakers, prothèses mammaires, d’épaule, de genou ou de hanche, vaginale, implants contraceptifs, etc.) alors qu’en décembre dernier une enquête internationale, les « Implant files » qui a mobilité 250 journalistes issus de 59 médias différents dans 36 pays (Le Monde, Radio France et l’émission « Cash Investigation ») , a dénoncé de graves lacunes dans les contrôles insuffisants voire inexistants associé à un manque de suivi de ces dispositifs.
    Là aussi, la nécessité d’une (ré)appropriation sociale est évidente.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.