Aller au contenu

Rassem­ble­ment à Poitiers pour une poli­tique d’im­mi­gra­tion respec­tueuse des droits humains.

Madame M est en France depuis 3 ans. Elle est béné­vole active au Centre Socio-Cultu­rel des 3 Cités…. Rassem­ble­ment Vendredi 28 mars 16h

A l’ap­pel du « Collec­tif poite­vin « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici »

Rassem­ble­ment Vendredi 28 mars 16h devant l’école Tony Lainé, aux 3 Cités
( derrière la biblio­thèque ) pour soute­nir madame M, Azerie, veuve avec 2 enfants de 9 et 11 ans Armé­niens, scola­ri­sés à Tony Lainé.


 Madame M est en France depuis 3 ans. Elle est béné­vole active au Centre Socio-Cultu­rel des 3 Cités. Sa demande d’asile a été refu­sée il y a un an par la CNDA ( Commis­sion Natio­nale du Droit d’Asile).


A la demande appuyée de la Préfec­ture, elle a été expul­sée, du Centre d’Ac­cueil pour Deman­deur d’Asile où elle se trou­vait ( géré par Auda­cia ex Entraide Sociale Poite­vi­ne…)…. Après avoir résisté aux inti­mi­da­tions et menaces elle a fini par « accep­ter » une chambre d’Hô­tel. C’est un héber­ge­ment inadapté, couteux et précaire, en d’au­cune manière une solu­tion.

Qu’im­porte, la Préfec­ture, qui instru­men­ta­lise les asso­cia­tions d’hé­ber­ge­ment social, ne cherche pas de solu­tions mais, quand elle ne peut les expul­ser direc­te­ment, harcèle les familles afin qu’elles quittent « d’elles mêmes » la Fran­ce…

Nous dénonçons cette poli­tique inac­cep­table sur le fond comme dans ses appli­ca­tions;

Nous deman­dons que la préfec­ture revienne sur sa déci­sion, recon­si­dère la situa­tion huma­ni­taire de Marina et de ses deux enfants, qu’elle leur donne des papiers suffi­sants pour entrer dans le droit commun afin qu’ils puissent avoir une vie décente.

Diffu­sez large­ment cet appel et venez nombreux
mani­fes­ter pour une poli­tique d’im­mi­gra­tion respec­tueuse des droits humains

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.