Aller au contenu

Risque de black-out élec­trique en France , comme une faille dans le système

Commu­niqué de l’ACEVE – Asso­cia­tion pour la Cohé­rence Envi­ron­ne­men­tale en ViennE

Aujourd’­hui, dimanche 3 avril 22, EDF nous demande de limi­ter notre consom­ma­tion de courant : « demain lundi, évitez de faire la lessive et de mettre votre four en marche ainsi que vos radia­teurs,…parce qu’il fait froid ! »

Plusieurs choses concourent à cette situa­tion qui devient critique :

  1. La vague de froid prin­ta­nier qui recouvre notre pays provoque une plus grande consom­ma­tion de courant élec­trique.
  2. Le redé­mar­rage le lundi des acti­vi­tés écono­miques gour­mandes en élec­tri­cité
  3. Le manque de produc­tion des centrales nucléaires : 26 réac­teurs sur 56 sont en arrêt dont 6 en raison de risques dus à des fissures impor­tantes dans les circuits, 3 en panne, et 17 pour main­te­nance.

Le nucléaire est deve­nue une éner­gie inter­mit­ten­te…

Nous devrons donc impor­ter du courant ces jours-ci, à cause du froid et du lundi. Heureu­se­ment que nos voisins ont été plus prévoyants que nous en déve­lop­pant les éner­gies renou­ve­lables, prin­ci­pa­le­ment éolien et solaire, qu’ils nous vendent genti­ment. Grâce à eux on pourra donc conti­nuer à éclai­rer nos rues, nos panneaux publi­ci­taires et rechar­ger nos voitures élec­triques sans restric­tions. La tran­si­tion éner­gé­tique en France méri­te­rait des ajus­te­ments si on voulait assu­rer notre indé­pen­dance, pour faire face aux aléas clima­tiques conju­gués aux caprices de la méca­nique compliquée des réac­teurs nucléaires à bout de souffle.

Jacques Terra­cher, (ACEVE), le 03/04/22.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.