Aller au contenu

Soli­daires: Plus que jamais :Pas une voix pour l’ex­trême droite !

Les résul­tats issus de ce premier tour confirment ce que nous redou­tions : la montée de
l’ex­trême-droite que l’Union syndi­cale Soli­daires combat histo­rique­ment. Rappe­lons-le
autant qu’il le faudra : l’ex­trême droite est fonda­men­ta­le­ment à l’op­posé de nos valeurs
d‘éga­lité, de justices et de liber­tés. L’ex­trême-droite est l’en­ne­mie des travailleuses et
des travailleurs, parti­cu­liè­re­ment s’agis­sant des droits des femmes, des étran­ger-es, des
LGBTQI+.
Nous n’ou­blions pas que le renfor­ce­ment élec­to­ral et mili­tant de l’ex­trême-
droite est lié aux poli­tiques anti­so­ciales menées par les gouver­ne­ments succes­sifs. Les
gouver­ne­ments Macron au service des plus riches n’ont fait qu’aug­men­ter le déses­poir
et la pauvreté. Les poli­tiques liber­ti­cides enferment la société dans une spirale sécu­ri­taire.
Elles ont été un trem­plin pour l’ex­trême-droite.
Nous réaf­fir­mons que le RN n’est pas un parti comme les autres. Emprunt d’une idéo­lo­gie
natio­na­liste, sexiste, raciste, le choix de l’ex­trême droite est un danger grave. Il ne fera
qu’em­pi­rer la crise sociale et la crise écolo­gique, géné­rer et atti­ser la haine, le racisme
et la violence, dési­gner les étran­ger-es et les immi­gré-es comme boucs émis­saires.

Il n’y a aucune réponse pour amélio­rer nos vies chez le RN qui traves­tit son programme
néoli­bé­ral par un affi­chage social (en parti­cu­lier sur les retraites) mais c’est un piège
gros­sier et dange­reux !
Oui, notre colère contre ce système d’ex­ploi­ta­tion et de
domi­na­tion est forte et légi­time, mais jamais Marine Le Pen ne sera une solu­tion : elle
fait partie du système et du problème, elle le renforce même.

Nous vivons un moment de bascule. Notre syndi­ca­lisme, ancré dans les luttes pour la
défense des droits et l’amé­lio­ra­tion du quoti­dien, porte un projet de trans­for­ma­tion sociale,
écolo­giste, fémi­niste, anti­ra­ciste, inter­na­tio­na­liste et anti­fas­ciste, partagé en grande partie
par d’autres.
Il est primor­dial de renfor­cer les alliances et les actions unitaires et de s’adres­ser à
l’en­semble des sala­rié-es et de la popu­la­tion. L’Union syndi­cale Soli­daires agira dans ce
sens dans les jours qui viennent et parti­ci­pera aux mobi­li­sa­tions, en parti­cu­lier autour du
samedi 16 avril.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.