Aller au contenu

Soutien inter­syn­di­cal à la marche natio­nale des sans-papiers

Commu­niqué de presse inter­syn­di­cal

Logos

A l’ap­pel de 20 collec­tifs de Sans-Papiers, de la Marche des Soli­da­ri­tés, des États Géné­raux des Migra­tions et de plus de 230 orga­ni­sa­tions, des Sans-Papiers marchent depuis le 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris dans une grande mani­fes­ta­tion le samedi 17 octobre.

Ils et elles reven­diquent la régu­la­ri­sa­tion de tou·­te·s les sans papiers, la ferme­ture des centres de réten­tion admi­nis­tra­tive et un loge­ment pour toutes et tous.

Les travailleurs et les travailleuses sans papiers sont exploi­té·e·s, préca­ri­sé·e·s par des patrons qui profitent souvent de leur situa­tion admi­nis­tra­tive pour s’af­fran­chir du code du travail. La situa­tion sani­taire a révélé l’im­por­tance de leurs métiers, en parti­cu­lier dans les secteurs de la santé, du nettoyage, de la collecte et du tri des déchets, la logis­tique, la livrai­son, la sécu­rité, la grande distri­bu­tion et l’aide à la personne. Elle a aussi fragi­lisé toutes celles et ceux dont les entre­prises ont fermé ou réduit leurs effec­tifs et qui n’ont accès à aucun droit au chômage. Les étudiant·e·s sans papiers accu­mulent en plus des diffi­cul­tés rencon­trées par tou·­te·s les étudiant·e·s et de celles spéci­fiques aux étudiant·e·s étran­ger·e·s (pas d’ac­cès aux bourses, etc.), un parcours du combat­tant admi­nis­tra­tif pour être régu­la­risé alors que toute inscrip­tion est censée garan­tir l’ob­ten­tion d’un titre de séjour.

Les travailleurs et les travailleuses sans papiers sont nos collègues, nos voisin·e·s, nos ami·e·s, parfois nos cama­rades de classe et parti­cipent comme tou·­te·s les habi­tant·e·s à la richesse écono­mique, sociale et cultu­relle dans nos quar­tiers, nos villes et nos campagnes.

Nous les soute­nons au quoti­dien sur nos lieux de travail, dans nos syndi­cats, dans les tribu­naux pour que leurs droits soient respec­tés et éten­dus à ceux de tou·­te·s les travailleurs/euses.

Nous les avons soute­nu·e·s et accom­pa­gné·e·s dans leurs luttes pour l’éga­lité des droits depuis des années. Aujourd’­hui, ils et elles ont décidé de marcher à travers la France en direc­tion de Paris pour reven­diquer l’éga­lité pour toutes et tous.

Les orga­ni­sa­tions syndi­cales CGT, FSU, Soli­daires, UNEF et FIDL sont soli­daires et à leurs côtés pour qu’ils et elles obtiennent satis­fac­tion.

Ils et elles bossent ici, étudient ici, vivent ici et restent ici !

2 octobre 2020

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.