Aller au contenu

Steve Maia Caniço. Une réac­tion d’or­ga­ni­sa­tions poli­tiques de Nantes. Une réac­tion de l’in­ter­syn­di­ca­le44.

Commu­niqué de presse unitaire – Justice pour Steve

Le jour même où est annon­cée la mort de Steve Maia Caniço, le rapport de l’IGPN (gardé secret depuis le 16 juillet) déclare que son décès n’a aucun lien avec l’in­ter­ven­tion poli­cière. Cela ne nous surprend guère : les plaintes dépo­sées lors des mobi­li­sa­tions sociales de ces derniers mois à propos des pratiques poli­cières dange­reuses n’ont pas abouti. Le gouver­ne­ment tente de masquer les respon­sa­bi­li­tés poli­cières en impliquant d’autres acteurs ; nous ne serons pas dupes. D’au­tant qu’en 2017 la police avait renoncé à une inter­ven­tion dans une situa­tion simi­laire. Nous récla­mons une commis­sion d’enquête parle­men­taire sur les circons­tances de la mort de Steve.

Plus que jamais, il est indis­pen­sable que se mobi­lisent celles et ceux qui n’ac­ceptent pas qu’un jeune soit contraint de fuir en se jetant dans la Loire alors qu’il est en train de danser le jour de la fête de la musique. Aujourd’­hui le Préfet inter­dit tout rassem­ble­ment en riposte à la mort de Steve, nouvelle atteinte inac­cep­table à la démo­cra­tie. Nos orga­ni­sa­tions seront aux côtés de la famille et des ami.e.s de Steve pour la vérité et la justice.

Signa­taires

membres du réseau Justice Sociale et Clima­tique 44 : Alter­na­tiba,

Attac,

Centres d’En­traî­ne­ment aux Méthodes d’Édu­ca­tion Active,

UD CGT,

Ensemble!, Fakir Nantes, EELV,

France Insou­mise, Gauche Répu­bli­caine et socia­liste, Gauche démo­cra­tique et sociale, Géné­ra­tion.S, Place Publique,

Mouve­ment des Jeunes commu­nistes de France, PCF,
NPA,

UD Soli­daires.

etc.

Commu­niqué FO / CGT / Soli­daires / FSU / MNL de Loire-Atlan­tique
Steve Maia Caniço
Les Unions dépar­te­men­tales CGT, FO, FSU, Soli­daires et le Mouve­ment Natio­nal Lycéens de Loire-
Atlan­tique expriment toute leur soli­da­rité avec la famille et les proches de Steve Maia Caniço.
La nuit de la fête de la musique, plusieurs personnes – dont Steve – sont tombées dans la Loire, suite à
l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre. Comme nous l’avions écrit au préfet le 25 juin dernier, « rien ne
justi­fiait une inter­ven­tion de gazage ». Nous avons condamné cette charge violente et souhaité que toute
la lumière soit faite sur ce drame.
Nous sommes aujourd’­hui conster­nés par le contenu de l’in­ter­ven­tion du premier ministre en début de
semaine, suite à la décou­verte du corps de Steve. Il est affli­geant de consta­ter que, sans attendre les
conclu­sions de l’enquête judi­ciaire, et en s’ap­puyant sur le seul rapport de l’IGPN, celui-ci justi­fie
l’in­ter­ven­tion des forces de police et souligne l’ab­sence de « lien entre l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre et
la dispa­ri­tion de Steve Maia Caniço », alors que ce même rapport fait état de l’uti­li­sa­tion de 33 grenades
lacry­mo­gènes, 12 LBD et 10 grenades de désen­cer­cle­ment.
Cette prise de posi­tion ne peut que susci­ter indi­gna­tion et colère. Le premier ministre prend la
respon­sa­bi­lité d’une telle situa­tion. Et la déci­sion d’in­ter­dire tout rassem­ble­ment à Nantes le 3 août n’est
pas accep­table. C’est une atteinte supplé­men­taire à la liberté de mani­fes­ter.
Les Unions dépar­te­men­tales CGT, FO, FSU, Soli­daires et le Mouve­ment Natio­nal Lycéens de Loire-
Atlan­tique exigent que toute la lumière soit faite sur la mort de Steve et notam­ment sur les condi­tions
d’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre. Elles seront aux côtés de la famille et des amis de Steve pour
qu’é­clate toute la vérité.
Nantes, le 2 août 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.