Aller au contenu

Steve Maia Caniço. Une réac­tion d’or­ga­ni­sa­tions poli­tiques de Nantes. Une réac­tion de l’in­ter­syn­di­ca­le44.

Commu­niqué de presse unitaire – Justice pour Steve

Le jour même où est annon­cée la mort de Steve Maia Caniço, le rapport de l’IGPN (gardé secret depuis le 16 juillet) déclare que son décès n’a aucun lien avec l’in­ter­ven­tion poli­cière. Cela ne nous surprend guère : les plaintes dépo­sées lors des mobi­li­sa­tions sociales de ces derniers mois à propos des pratiques poli­cières dange­reuses n’ont pas abouti. Le gouver­ne­ment tente de masquer les respon­sa­bi­li­tés poli­cières en impliquant d’autres acteurs ; nous ne serons pas dupes. D’au­tant qu’en 2017 la police avait renoncé à une inter­ven­tion dans une situa­tion simi­laire. Nous récla­mons une commis­sion d’enquête parle­men­taire sur les circons­tances de la mort de Steve.

Plus que jamais, il est indis­pen­sable que se mobi­lisent celles et ceux qui n’ac­ceptent pas qu’un jeune soit contraint de fuir en se jetant dans la Loire alors qu’il est en train de danser le jour de la fête de la musique. Aujourd’­hui le Préfet inter­dit tout rassem­ble­ment en riposte à la mort de Steve, nouvelle atteinte inac­cep­table à la démo­cra­tie. Nos orga­ni­sa­tions seront aux côtés de la famille et des ami.e.s de Steve pour la vérité et la justice.

Signa­taires

membres du réseau Justice Sociale et Clima­tique 44 : Alter­na­tiba,

Attac,

Centres d’En­traî­ne­ment aux Méthodes d’Édu­ca­tion Active,

UD CGT,

Ensemble!, Fakir Nantes, EELV,

France Insou­mise, Gauche Répu­bli­caine et socia­liste, Gauche démo­cra­tique et sociale, Géné­ra­tion.S, Place Publique,

Mouve­ment des Jeunes commu­nistes de France, PCF,
NPA,

UD Soli­daires.

etc.

Commu­niqué FO / CGT / Soli­daires / FSU / MNL de Loire-Atlan­tique
Steve Maia Caniço
Les Unions dépar­te­men­tales CGT, FO, FSU, Soli­daires et le Mouve­ment Natio­nal Lycéens de Loire-
Atlan­tique expriment toute leur soli­da­rité avec la famille et les proches de Steve Maia Caniço.
La nuit de la fête de la musique, plusieurs personnes – dont Steve – sont tombées dans la Loire, suite à
l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre. Comme nous l’avions écrit au préfet le 25 juin dernier, « rien ne
justi­fiait une inter­ven­tion de gazage ». Nous avons condamné cette charge violente et souhaité que toute
la lumière soit faite sur ce drame.
Nous sommes aujourd’­hui conster­nés par le contenu de l’in­ter­ven­tion du premier ministre en début de
semaine, suite à la décou­verte du corps de Steve. Il est affli­geant de consta­ter que, sans attendre les
conclu­sions de l’enquête judi­ciaire, et en s’ap­puyant sur le seul rapport de l’IGPN, celui-ci justi­fie
l’in­ter­ven­tion des forces de police et souligne l’ab­sence de « lien entre l’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre et
la dispa­ri­tion de Steve Maia Caniço », alors que ce même rapport fait état de l’uti­li­sa­tion de 33 grenades
lacry­mo­gènes, 12 LBD et 10 grenades de désen­cer­cle­ment.
Cette prise de posi­tion ne peut que susci­ter indi­gna­tion et colère. Le premier ministre prend la
respon­sa­bi­lité d’une telle situa­tion. Et la déci­sion d’in­ter­dire tout rassem­ble­ment à Nantes le 3 août n’est
pas accep­table. C’est une atteinte supplé­men­taire à la liberté de mani­fes­ter.
Les Unions dépar­te­men­tales CGT, FO, FSU, Soli­daires et le Mouve­ment Natio­nal Lycéens de Loire-
Atlan­tique exigent que toute la lumière soit faite sur la mort de Steve et notam­ment sur les condi­tions
d’in­ter­ven­tion des forces de l’ordre. Elles seront aux côtés de la famille et des amis de Steve pour
qu’é­clate toute la vérité.
Nantes, le 2 août 2019

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.