Aller au contenu

Un appel d’uni­ver­si­taires russes

Cette péti­tion émane de profes­seurs, étudiants, person­nels. 

Cliquez ici pour voir la péti­tion (on peut y suivre le nombre de signa­tures)

Après une petite intro­duc­tion sur ce que repré­sente cette univer­sité en Russie.

L’uni­ver­sité d’Etat de Moscou Lomo­nos­sov (c’est son nom offi­ciel complet, abrégé depuis toujours ou presque en MGU) est l’éta­blis­se­ment le plus pres­ti­gieux dans ce pays où il n’existe pas de grandes écoles. C’est en quelque sorte l’équi­valent de toutes nos grandes écoles réunies en un seul établis­se­ment. Elle a donc du poids.

Sans oublier que tous ceux qui signent cette péti­tion risquent au mini­mum l’ex­clu­sion, étudiants comme ensei­gnants et person­nels admi­nis­tra­tifs. Fin des études pour les uns, chômage pour les autres, prison possible pour tous.

L’UNIVERSITÉ LOMONOSSOV DE MOSCOU (MGU) CONTRE LA GUERRE

Nous, étudiants, docto­rants, profes­seurs, person­nels et diplô­més de la plus ancienne univer­sité de Russie, l’uni­ver­sité Lomo­nos­sov de Moscou, dénonçons caté­go­rique­ment la guerre que notre pays a lancée contre l’Ukraine.

La Russie et nos parents nous ont donné une éduca­tion solide, dont la véri­table valeur est de nous permettre de porter un juge­ment critique sur ce qui se passe autour de nous, de peser les argu­ments, d’écou­ter les opinions des uns et des autres et d’être atta­chés à la vérité, scien­ti­fique et humaine. Nous savons appe­ler les choses par leur nom et nous ne pouvons pas ne rien faire.

Les actions menées au nom de la Fédé­ra­tion de Russie que ses diri­geants quali­fient d’« opéra­tion spéciale », c’est une guerre, et dans la situa­tion actuelle il n’y a de place ni pour les euphé­mismes, ni pour les justi­fi­ca­tions. La guerre, c’est la violence, la cruauté, des morts, la perte de ses proches, l’im­puis­sance et la peur, qu’au­cun but ne justi­fie. La guerre, c’est la plus cruelle des déshu­ma­ni­sa­tions, qui, comme nous l’avons appris sur les bancs de l’école et de l’uni­ver­sité, ne doit pour rien au monde se répé­ter. Les valeurs abso­lues que sont la vie humaine, l’hu­ma­nisme, la diplo­ma­tie et la réso­lu­tion paci­fique des conflits, qui nous été inculquées à l’uni­ver­sité, ont été foulées au pied et reje­tées à l’ins­tant même où la Russie est trai­treu­se­ment entrée sur le terri­toire de l’Ukraine. Des millions de vie d’Ukrai­niens sont chaque heure en danger depuis que les armées de la Fédé­ra­tion de Russie ont péné­tré en Ukraine.

Nous expri­mons notre soutien au peuple de l’Ukraine et nous dénonçons caté­go­rique­ment la guerre que la Russie a lancée contre les Ukrai­niens.

Diplô­més de la plus ancienne univer­sité de Russie, nous savons que les pertes causées par six jours d’une guerre sanglante, pertes avant tout humaines mais aussi sociales, écono­miques, cultu­relles, sont irrem­plaçables. Nous savons aussi que la guerre est une catas­trophe humaine, mais nous ne pouvons pas même imagi­ner combien profonde est la bles­sure que nous, peuple de la Russie, sommes en train d’in­fli­ger au peuple de l’Ukraine et à nous-mêmes.

Nous exigeons des diri­geants russes qu’ils cessent immé­dia­te­ment les hosti­li­tés, qu’ils quittent le terri­toire d’un État souve­rain et qu’ils mettent un terme à cette guerre honteuse.

Nous deman­dons à tous les citoyens de Russie qui ne sont pas indif­fé­rents à son avenir de rejoindre le mouve­ment des parti­sans de la paix.

Nous sommes contre la guerre !

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.