Aller au contenu

URGENCES : Un décret assas­sin

Nous publions un commu­niqué de la Coor­di­na­tion natio­nale des Comité de défense des hôpi­taux et mater­ni­tés de proxi­mité. Il dénonce la publi­ca­tion d’un décret qui modi­fie l’or­ga­ni­sa­tion des urgences et appelle à la mobi­li­sa­tion le 23 juin à Paris

Ce décret prévoit de main­te­nir, dans certains services d’ur­gence, la présence 24h/24 d’un seul méde­cin urgen­tiste pour assu­rer « l’ac­cueil urgences » dans les murs et les sorties SMUR ; pendant la durée des départs en SMUR, il sera fait appel à un méde­cin d’as­treinte, qui ne sera pas forcé­ment un urgen­tiste, pour venir assu­rer la conti­nuité du service dans un délai non précisé clai­re­ment par le décret.
L’ « orga­ni­sa­tion » prévue par ce décret entraî­nera une dange­reuse dégra­da­tion de la sécu­rité de la prise en charge pour les popu­la­tions concer­nées.

 Commu­niqué Urgences 14 06 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.