Aller au contenu

URGENCES : Un décret assas­sin

Nous publions un commu­niqué de la Coor­di­na­tion natio­nale des Comité de défense des hôpi­taux et mater­ni­tés de proxi­mité. Il dénonce la publi­ca­tion d’un décret qui modi­fie l’or­ga­ni­sa­tion des urgences et appelle à la mobi­li­sa­tion le 23 juin à Paris

Ce décret prévoit de main­te­nir, dans certains services d’ur­gence, la présence 24h/24 d’un seul méde­cin urgen­tiste pour assu­rer « l’ac­cueil urgences » dans les murs et les sorties SMUR ; pendant la durée des départs en SMUR, il sera fait appel à un méde­cin d’as­treinte, qui ne sera pas forcé­ment un urgen­tiste, pour venir assu­rer la conti­nuité du service dans un délai non précisé clai­re­ment par le décret.
L’ « orga­ni­sa­tion » prévue par ce décret entraî­nera une dange­reuse dégra­da­tion de la sécu­rité de la prise en charge pour les popu­la­tions concer­nées.

 Commu­niqué Urgences 14 06 2018

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.