Aller au contenu

Un Bic pour Un Flic

Voici des extraits de cet article et péti­tion:

 

« Pour en finir avec les contrôles au faciès, offrons des carnets et des stylos aux poli­ciers

Les contrôles au faciès nuisent grave­ment à notre démo­cra­tie

Les contrôles au faciès violent chaque année les droits de millions de nos conci­toyen-ne-s. Cette pratique est aujourd’­hui commu­né­ment recon­nue et docu­men­tée.

Les contrôles au faciès vont même au-delà de l’at­teinte grave au prin­cipe d’éga­lité. Ils nuisent à la cohé­sion sociale, à l’in­té­grité des personnes et sapent la confiance que la popu­la­tion devrait avoir dans les forces de sécu­rité. Enfin, le contrôle d’iden­tité est le seul acte de police qui ne laisse aucune trace.

(…)

Le profond mépris exprimé dans cette réponse nous empêche d’en rire. Oppo­ser ces « coûts » à une mesure essen­tielle pour mettre fin à des pratiques qui violent des droits aussi fonda­men­taux que la non-discri­mi­na­tion, la liberté de circu­ler et le respect de la vie privée, surtout dans le cadre d’une loi desti­née à réduire « l’apar­theid terri­to­rial, social et ethnique » selon le Premier Ministre.

Nous sommes choqué-e-s par cette manœuvre mépri­sant les droits de toutes celles et ceux qui subissent régu­liè­re­ment de tels contrôles abusifs. En riposte à cette posture inac­cep­table, nous lançons une campagne citoyenne pour venir au secours de la démo­cra­tie et de nos droits fonda­men­taux : #UnBicPourUnF­lic. Nous nous enga­geons à appor­ter en mains propres à l’As­sem­blée Natio­nale tous les crayons et les carnets que nous pour­rons finan­cer dès la fin de cette campagne.

(….)

Billets en relation :