Aller au contenu

Dispen­saires auto­gé­rés grecs: c’est aussi un livre. Une critique par le blog  » entre les lignes, entre les mots ».

Dans la prépa­ra­tion de notre jour­née de soli­da­rité avec le peuple grec que nous prépa­rons avec nos cama­rades bretons bnotam­ment, qui aura lieu le 13 octobre prochain, comme notre blog vous en informe avec préci­sion,  le livre récem­ment paru aux éditions Syllepse, « Les dispen­saires auto­gé­rés grecs » est un outil fort utile.

Ce livre fait l’objet d’une critique sur le blog de Didier Epsz­tajn.

Dans l’in­tro­duc­tion, intro­duc­tion-a-louvrage-les-dispen­saires-auto­geres-grecs-resis­tances-et-luttes-pour-le-droit-a-la-sante/, publiée avec l’ai­mable auto­ri­sa­tion des Editions Syllepse, les auteur-e-s abordent la soli­da­rité, les reven­di­ca­tions des droits humains, la créa­tion de struc­tures hori­zon­tales inno­vantes, de nouvelles pratiques sociales et soli­daires, « Les dispen­saires auto­gé­rés sont force motrice et espoir pour ceux qui ne renoncent pas à la lutte pour l’éman­ci­pa­tion humaine et pour une société plus juste  ».

Chris­tine Chalier, Eliane Mandine, Danielle Montel, Bruno Perce­bois, Jean Vignes exposent la créa­tion et les actions du collec­tif Soli­da­rité France-Grece pour la santé, les rencontres avec la coor­di­na­tion des dispen­saires de l’At­tique, l’aide aux dispen­saires, les délé­ga­tions en Grèce, les condi­tions socio-écono­miques de l’émer­gence des struc­tures auto­gé­rées…

Après avoir rappelé les modes de fonc­tion­ne­ment et les évolu­tions du système de santé en Grèce, le désen­ga­ge­ment finan­cier de l’Etat, les proces­sus de marchan­di­sa­tion de la santé favo­ri­sés par l’Eu­rope et plus géné­ra­le­ment par les néo-libé­raux, elles et ils détaillent les moda­li­tés d’ac­tion et les rela­tions internes aux dispen­saires.

Les poli­tiques impo­sées par la Troïka, baisse des salaires et des pensions de retraites, augmen­ta­tion du chômage, restric­tions budgé­taires, ont un impact directs sur le système de santé : ferme­tures d’hô­pi­taux, suppres­sions de postes, baisses de l’ac­cès aux soins, augmen­ta­tion des coûts de mater­nité, condi­tions de travail et d’ac­cès aux soins dégra­dés et… progres­sion du secteur privé lucra­tif.

Les auteur-e-s parlent de catas­trophe sani­taire et sociale, de crise d’ap­pro­vi­sion­ne­ment en médi­ca­ments, de désor­ga­ni­sa­tion des soins, de l’aug­men­ta­tion des suicides, des hôpi­taux publics « au bord de l’ef­fon­dre­ment », de santé mentale, de crise huma­ni­tai­re…

Les formes prises par les résis­tances dans le domaine de la santé, mais pas seule­ment (voir l’en­tre­prise auto­gé­rée Vio.Me) sont parti­cu­liè­re­ment enri­chis­santes. Des phar­ma­cies et des dispen­saires sociaux et soli­daires, « Les dispen­saires se sont auto-orga­ni­sés sur trois prin­cipes fonda­teurs : 1) le travail y est tota­le­ment béné­vole, personne ne pouvant rece­voir d’argent dans le cadre de cette acti­vité ; 2) les soins four­nis ne sont pas payés par les patients : 3) l’in­dé­pen­dance complète en refu­sant tout spon­so­ring ou finan­ce­ment prove­nant de l’Etat, des orga­nismes privés, d’ONG ou de partis poli­tiques (aucun finan­ce­ment pérenne garan­tis­sant des projets à long terme) », des struc­tures se multi­pliant et s’élar­gis­sant aux soins dentaires, aux consul­ta­tions gyné­co­lo­giques à la petite chirur­gie, une coor­di­na­tion de méde­cins, un travail de récep­tion et de redis­tri­bu­tion de médi­ca­ments…

Les auteur-e-s insistent, entre autres, sur les rela­tions patient-e-s – person­nels soignants, la diffé­rence entre soli­da­rité et la charité-philan­thro­pie, le fonc­tion­ne­ment hori­zon­tal des dispen­saires, la défense des inté­rêts de toutes et tous comme affaire de chacun-e, l’exi­gence d’un système de santé public et gratuit… Elles et ils présentent les nouvelles pratiques et les nouvelles pensées, l’ac­tion huma­ni­taire et les mobi­li­sa­tions popu­laires, les rapports basés sur l’éga­lité, les pratiques favo­ri­sant la mobi­li­sa­tion du plus grand nombre pour défendre le droit aux soins pour toutes et tous, les dyna­miques de trans­for­ma­tion sociale et d’au­to­ges­tion, le rôle des comi­tés de quar­tier, les mises en commun et l’uni­ver­sa­lité d’usage, les formes de déso­béis­sance citoyenne, les coor­di­na­tions inter­na­tio­nales, les droits humains inalié­nables, les réap­pro­pria­tions collec­tives des condi­tions d’exis­tence, la gratuité de la santé…

Il s’agit de construire, ici et là-bas, d’ici à là-bas, la soli­da­rité concrète, de déve­lop­per les convois soli­daires et mili­tants, d’or­ga­ni­ser un réseau euro­péen, de faire connaître et d’échan­ger, « Contri­buer à les faire connaître, c’est parti­ci­per à « conta­mi­ner le système  », à irri­guer un projet commun d’in­té­rêt géné­ral  ».

Et cet ouvrage est une très utile contri­bu­tion.

En complé­ment possible :

Appel du Dispen­saire auto­géré de Ilion (Athènes), appel-du-dispen­saire-auto­gere-de-ilion-athenes/

Les dispen­saires soli­daires demandent la santé gratuite pour tous, les-dispen­saires-soli­daires-demandent-la-sante-gratuite-pour-tous/

Philippe Gasser : L’aus­té­rité nuit grave­ment à la santé !!, laus­te­rite-nuit-grave­ment-a-la-sante/

Appel à la créa­tion d’un Réseau Euro­péen pour une Santé Mentale démo­cra­tique, appel-a-la-crea­tion-dun-reseau-euro­peen-pour-une-sante-mentale-demo­cra­tique/

Pana­gio­tis Kouroum­plis : La crise de la santé publique en Grèce : les droits humains face aux droits de propriété intel­lec­tuelle, la-crise-de-la-sante-publique-en-grece-les-droits-humains-face-aux-droits-de-propriete-intel­lec­tuelle/

Jean Pierre Martin : Compte-rendu de voyage en Grèce (31/08/15 au 04/09/15), compte-rendu-de-voyage-en-grece-310815-au-040915/

Face à la crise sani­taire, soli­da­rité concrète avec les dispen­saires sociaux grecs, face-a-la-crise-sani­taire-soli­da­rite-concrete-avec-les-dispen­saires-sociaux-grecs/

Chris­tine Chalier, Eliane Mandine, Danielle Montel, Bruno Perce­bois, Jean Vignes : Les dispen­saires auto­gé­rés grecs

Résis­tances et luttes pour le droit à la santé

Editions Syllepse

http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_673-les-dispen­saires-auto­geres-grecs.html

Paris 2016, 158 pages, 8 euros

Didier Epsz­tajn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.