Aller au contenu

édito de la NR

Un parti pris haineux

Avez-vous l’ha­bi­tude de lire les éditos de la Nouvelle Répu­blique/centre Presse (dans les dernières pages) ?

Eh bien c’est pas mieux qu’à la télé ou la radio.

Ce petit monde des édito­ria­listes en chef sont tous contre les grèves et pour l’ordre gouver­ne­men­tale.

Mais en géné­ral c’est de façon détour­née, subli­mi­nale, par quelques procé­dés litté­raires comme celui de faire croire qu’une idée est vraie parce qu’elle est répé­tée sans fin.

Quand il y a un mouve­ment social, les masques tombent, le mépris est ouvert pour les gens d’en bas qui osent se rebel­ler. Jugez-en plutôt : « Les trami­nots ont rejoint le mouve­ment, les éboueurs aussi. Les pilotes d’Air France pour­suivent le leur, d’autres suivront sans doute, faran­dole des privi­lèges corpo­ra­tistes, guir­lande des égoïsmes caté­go­riels auxquels ne manque­ront plus bien­tôt que les tour­neurs de pipes de Saint-Claude et les épépi­neuses de groseilles lorraines » (NR vendredi 10 juin 2016)

C’est signé « Denis Daumin »

N’ou­blions pas ce nom.

Pascal C

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.