Aller au contenu

Ensemble! et les prési­den­tielles. Un vote début novembre. Présen­ta­tion.

Ensemble! va voter pour défi­nir sa conduite à tenir pour les prochaines élec­tions prési­den­tielles et pour les mois qui nous séparent de cette échéance. Notre mouve­ment est issu de plusieurs courants poli­tiques. Il a fonc­tionné au consen­sus jusque là, ce qui signi­fie que les déci­sions étaient prises après des discus­sions appro­fon­dies et que le recours au vote était excep­tion­nel. Le vote qui va avoir lieu dans les quinze jours qui viennent doit rassem­bler 60% des suffrages pour être valide.

Rappe­lons qu’à l’is­sue des Assises de novembre 2013, notre mouve­ment se défi­nis­sait ainsi : il « agira pour une alter­na­tive sociale, écolo­gique, fémi­niste, en rupture avec la logique capi­ta­liste et produc­ti­viste. Il s’en­ri­chit dès à présent des apports d’une écolo­gie radi­cale, des courants alter­mon­dia­listes, éco-socia­listes, marxistes révo­lu­tion­naires, commu­nistes et alter-commu­nistes, auto­ges­tion­naires, des apports du mouve­ment social. Il est un outil pour l’auto orga­ni­sa­tion et l’au­to­ges­tion, l’unité popu­laire, l’éman­ci­pa­tion, l’ex­ten­sion de la démo­cra­tie dans tous les domaines de la vie sociale. »

Notre iden­tité se faisait en réfé­rence au Front de gauche, à son déve­lop­pe­ment et à son dépas­se­ment en force de masse. Aujourd’­hui après bien des décon­ve­nues, après les muni­ci­pales qui ont vu le PCF recon­duire des alliances avec le PS de Paris à Poitiers et dans bien d’autres villes, jusqu’à ces derniers mois où Jean-Luc Mélen­chon a annoncé unila­té­ra­le­ment la fin du Front de gauche au profit de la « France insou­mise », le Front de gauche n’a plus de réalité natio­nale.

Ensemble! doit se redé­fi­nir, voire se repen­ser. Les débats contra­dic­toires sont ouverts.

Trois posi­tions sont en présence

 https://reve86.org/elec­tions-presi­den­tielles-et-legis­la­tives-ensemble-fait-des-choix

La première posi­tion est portée par les cama­rades d’En­semble! qui ont jugé bon de rejoindre le groupe « France insou­mise » (1) dès avant l’été, hors de discus­sions dans Ensemble!. Ils sont d’ac­cord sur la méthode utili­sée par Mélen­chon et ses amis pour créer « France insou­mise ». Ils ne nient pas l’exis­tence de diver­gences avec ce courant, FI, mais disent que Ensemble! doit le rejoindre au plus tôt. Ils insistent sur le fait que toute autre déci­sion serait inau­dible et donc serait une erreur poli­tique.

La deuxième posi­tion est portée par des cama­rades parti­cu­liè­re­ment impliqués par le déve­lop­pe­ment de « l’ap­pel des Cen »t et des comi­tés créés à la suite de cet appel (2 et 2bis). Ils se placent dans la pers­pec­tive du « rassem­ble­ment de la gauche alter­na­tive » pour « résis­ter au retour de la la droite et de l’ex­trême-droite ». Ils consi­dèrent que FI est une démarche oppo­sée à ce rassem­ble­ment, que de plus l’axe prin­ci­pal de la campagne de JLM , l’ « indé­pen­dan­tisme français » est opposé à nos concep­tions. Déci­der alors dès à présent d’un vote JLM serait pour ces cama­rades contra­dic­toires avec nos prin­cipes poli­tiques, voire une option destruc­trice.

La troi­sième posi­tion se réfère, entre autres, à l’ap­pel « Faisons front commun » (3). Ces cama­rades proposent un soutien dès à présent à la candi­da­ture de JLM mais avec un refus de rejoindre France insou­mise (FI). La propo­si­tion est celle d’un front unitaire dont FI serait un élément au même titre que » l’Ap­pel des Cent », Ensemble!, le PCF et d’autres. Il s’agit de prépa­rer dès à présent les légis­la­tives et au-delà. Pour ce qui est des légis­la­tives, Ensemble! devrait propo­ser des noms de candi­dat.e.s dès à présent sur des circons­crip­tions à défi­nir.

1. http://www.jlm2017.fr/appel_des_insou­mis

2.   http://www.appel­des100.org/

https://reve86.org/la-desu­nion-ne-passera-pas-par-moi-appel-des-100-vienne/

3.   https://www.front­com­mun.fr/

Cette présen­ta­tion est partielle et partiale, l’au­teur de ces lignes soute­nant la posi­tion 3.

Lisez, jugez par vous-mêmes et venez en discu­ter avec nous.

A bien­tôt.

Pascal Bois­sel,  30 octobre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.