Aller au contenu

Handi­cap. Le Gouver­ne­ment trahit ses promesses là aussi.

A partir d’un tract diffusé dans la région de Toulouse (extraits ici) et trans­mis par ATTAC.

A l’ini­ti­ta­tive des asso­cia­tions du CIAH 31, Collec­tif Inter Asso­cia­tif Handi­caps 31,

https://www.handi-social.fr/actions-inter-asso­cia­tives/ciah-31–com­po­si­tion-du-collec­tif-inter­as­so­cia­tif-page-445

Handi­cap: nouveaux reculs sur l’ac­ces­si­bi­lité + compen­sa­tion et ressources attaqués !

Macron parlait  « de lutter contre les inéga­li­tés », et de faire du « handi­cap une prio­rité de (son) quinquen­nat ». Naïve­ment certains ont cru à des amélio­ra­tions mais depuis un an, la réalité de cette prio­rité est brutale : attaques massives contre les droits des personnes en situa­tion de handi­cap, tout en préten­dant construire une société inclu­sive !

Acces­si­bi­lité : En effet, le « projet de loi rela­tif à l’Évo­lu­tion du Loge­ment et à l’Amé­na­ge­ment Numé­rique » (ÉLAN), en discus­sion à l’As­sem­blée Natio­nale, vise notam­ment à dimi­nuer de 90 % le nombre d’ap­par­te­ments neufs en RDC ou desser­vis par ascen­seur qui seront acces­sibles, immé­dia­te­ment habi­tables sans travaux par des personnes contraintes à se dépla­cer en fauteuil roulant. Pour­tant, la produc­tion annuelle actuelle d’ap­par­te­ments répon­dant à ces critères ne suffit déjà pas à satis­faire la demande des personnes qui sont ou deviennent dépen­dantes, notam­ment des personnes vieillis­santes, ce qui va consi­dé­ra­ble­ment aggra­ver la situa­tion.

Le volume d’heures accordé en prin­cipe à chaque personne handi­ca­pée en fonc­tion de ses besoins en aides humaines via la « Pres­ta­tion de Compen­sa­tion du Handi­cap » (PCH) ne cesse de bais­ser pour les nouveaux ayants droit, ainsi que pour les titu­laires lors de chaque renou­vel­le­ment sans que leur état se soit amélioré. En cause les consignes de la CNSA et l’ap­pli­ca­tion faite par les dépar­te­ments.

L’Al­lo­ca­tion Adultes Handi­ca­pés (AAH) stagne encore à 819 €, toujours en dessous du seuil de pauvreté (1015 €) tandis que l’aug­men­ta­tion de 90 € devra attendre novembre 2018 et novembre 2019 ! Mais avec des perdants, les personnes les plus lour­de­ment handi­ca­pées qui n’au­rait plus droit au complé­ment de ressources de l’AAH, perdant près de 80€ par mois et de nombreux couples dont les reve­nus vont bais­ser, avec le conjoint handi­capé qui sera encore plus dépen­dant du conjoint valide. Quant aux pensions d’in­va­li­dité, reva­lo­ri­sées de 1 % en 4 ans pour atteindre en moyenne 650 €, avec un mini­mum de 280 € pour les anciens sala­riés les plus pauvres, rien ! Si ce n’est la hausse de la CSG qui réduira encore le montant des pensions !

De l’argent, nos gouver­nants savent en trou­ver pour le CICE par exemple, et quand le gouver­ne­ment réduit l’ISF Impôt de Soli­da­rité sur la Fortune, il ne peut pas dans le même temps nous objec­ter un problème de moyens ! C’est une ques­tion de droits de l’homme ! De quel droit conti­nue-t-il à nous refu­ser les aména­ge­ments raison­nables néces­saires à notre auto­no­mie ?

L’ac­cès à la citoyen­neté des personnes en situa­tion de handi­cap, l’in­clu­sion, ce sont des choix poli­tiques, c’est une vision huma­niste de la société. Or, les actes du gouver­ne­ment actuel démontrent que derrière l’af­fi­chage, c’est encore inac­ces­si­bi­lité, souf­france, maltrai­tance à domi­cile et en établis­se­ments, préca­rité, confi­ne­ment à domi­cile pour les personnes en situa­tion de handi­cap !

 

 

https://www.nouve­lobs.com/societe/social/20180518.OBS6858/ces-aides-sociales-que-bercy-veut-reduire-selon-une-note-interne.html

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.