Aller au contenu

Handi­cap. Le Gouver­ne­ment trahit ses promesses là aussi.

A partir d’un tract diffusé dans la région de Toulouse (extraits ici) et trans­mis par ATTAC.

A l’ini­ti­ta­tive des asso­cia­tions du CIAH 31, Collec­tif Inter Asso­cia­tif Handi­caps 31,

https://www.handi-social.fr/actions-inter-asso­cia­tives/ciah-31–com­po­si­tion-du-collec­tif-inter­as­so­cia­tif-page-445

Handi­cap: nouveaux reculs sur l’ac­ces­si­bi­lité + compen­sa­tion et ressources attaqués !

Macron parlait  « de lutter contre les inéga­li­tés », et de faire du « handi­cap une prio­rité de (son) quinquen­nat ». Naïve­ment certains ont cru à des amélio­ra­tions mais depuis un an, la réalité de cette prio­rité est brutale : attaques massives contre les droits des personnes en situa­tion de handi­cap, tout en préten­dant construire une société inclu­sive !

Acces­si­bi­lité : En effet, le « projet de loi rela­tif à l’Évo­lu­tion du Loge­ment et à l’Amé­na­ge­ment Numé­rique » (ÉLAN), en discus­sion à l’As­sem­blée Natio­nale, vise notam­ment à dimi­nuer de 90 % le nombre d’ap­par­te­ments neufs en RDC ou desser­vis par ascen­seur qui seront acces­sibles, immé­dia­te­ment habi­tables sans travaux par des personnes contraintes à se dépla­cer en fauteuil roulant. Pour­tant, la produc­tion annuelle actuelle d’ap­par­te­ments répon­dant à ces critères ne suffit déjà pas à satis­faire la demande des personnes qui sont ou deviennent dépen­dantes, notam­ment des personnes vieillis­santes, ce qui va consi­dé­ra­ble­ment aggra­ver la situa­tion.

Le volume d’heures accordé en prin­cipe à chaque personne handi­ca­pée en fonc­tion de ses besoins en aides humaines via la « Pres­ta­tion de Compen­sa­tion du Handi­cap » (PCH) ne cesse de bais­ser pour les nouveaux ayants droit, ainsi que pour les titu­laires lors de chaque renou­vel­le­ment sans que leur état se soit amélioré. En cause les consignes de la CNSA et l’ap­pli­ca­tion faite par les dépar­te­ments.

L’Al­lo­ca­tion Adultes Handi­ca­pés (AAH) stagne encore à 819 €, toujours en dessous du seuil de pauvreté (1015 €) tandis que l’aug­men­ta­tion de 90 € devra attendre novembre 2018 et novembre 2019 ! Mais avec des perdants, les personnes les plus lour­de­ment handi­ca­pées qui n’au­rait plus droit au complé­ment de ressources de l’AAH, perdant près de 80€ par mois et de nombreux couples dont les reve­nus vont bais­ser, avec le conjoint handi­capé qui sera encore plus dépen­dant du conjoint valide. Quant aux pensions d’in­va­li­dité, reva­lo­ri­sées de 1 % en 4 ans pour atteindre en moyenne 650 €, avec un mini­mum de 280 € pour les anciens sala­riés les plus pauvres, rien ! Si ce n’est la hausse de la CSG qui réduira encore le montant des pensions !

De l’argent, nos gouver­nants savent en trou­ver pour le CICE par exemple, et quand le gouver­ne­ment réduit l’ISF Impôt de Soli­da­rité sur la Fortune, il ne peut pas dans le même temps nous objec­ter un problème de moyens ! C’est une ques­tion de droits de l’homme ! De quel droit conti­nue-t-il à nous refu­ser les aména­ge­ments raison­nables néces­saires à notre auto­no­mie ?

L’ac­cès à la citoyen­neté des personnes en situa­tion de handi­cap, l’in­clu­sion, ce sont des choix poli­tiques, c’est une vision huma­niste de la société. Or, les actes du gouver­ne­ment actuel démontrent que derrière l’af­fi­chage, c’est encore inac­ces­si­bi­lité, souf­france, maltrai­tance à domi­cile et en établis­se­ments, préca­rité, confi­ne­ment à domi­cile pour les personnes en situa­tion de handi­cap !

 

 

https://www.nouve­lobs.com/societe/social/20180518.OBS6858/ces-aides-sociales-que-bercy-veut-reduire-selon-une-note-interne.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.