Aller au contenu

« Réforme » de l’As­su­rance chômage : commu­niqué des asso­cia­tions de chômeurs

Nous relayons le commu­niqué commun des asso­cia­tions de chômeurs  AC!, APEIS, CGT chômeurs et MNCP qui dénoncent la loi sur l’as­su­rance chômage qui a été votée à l’As­sem­blée natio­nale et qui doit passer au Sénat le 9 juillet. Ainsi qu’un tract du Collec­tif UNEDIC détaillant les mesures.

Ce collec­tif rassemble les asso­cia­tions de chômeurs (AC!, APEIS, CGT chômeurs et MNCP) et est soutenu par SNU POLE EMPLOI FSU, SUD EMPLOI, FSU IDF, ECONOMISTES ATTERRES, SOLIDAIRES, CNT, JOC, REPUBLIQUE ET SOCIALISME, GDS, FEMMES EGALITES, CGT, CGT POLE EMPLOI, CGT CHOMEURS, SYNDICAT ASSO, ATTAC, DAL, FEMMES CONTRE LES PRECARITES, ALTERNATIVE LIBERTAIRE, PCOF, PG, FI, PCF, ENSEMBLE, STOP-PRECARITE.

 

 

Commu­niqué
Les chômeurs contrôlent les contrô­leurs !
Chômeurs, précaires, soyons nombreux le vendredi 29 juin 2018 à 10 heures métro Porte de la Chapelle ! Nous avons décidé de contrô­ler les contrô­leurs ! La réforme de l’As­su­rance chômage, qui a été adop­tée par l’As­sem­blée natio­nale, doit encore être discu­tée au Sénat le 9 juillet prochain. Or, elle n’ap­porte aucune solu­tion au chômage et au déve­lop­pe­ment des emplois précaires. Elle risque, en revanche, d’en­traî­ner une très forte augmen­ta­tion des contrôles et des sanc­tions à l’égard des chômeurs, avec comme effet un abais­se­ment géné­ra­lisé de leurs droits et des normes d’em­ploi propo­sées : obli­ga­tion de reprendre un ou plusieurs « emplois » à n’im­porte quelles condi­tions – de nature du contrat, de salaire, de durée du travail, de condi­tions de travail, d’éloi­gne­ment géogra­phique… C’est donc un projet clai­re­ment anti­so­cial, répres­sif et discri­mi­na­toire contre une caté­go­rie de sala­riés privés d’em­ploi dont le sort va empi­rer. C’est un projet qui, avec l’an­nonce de 4000 suppres­sions de postes à Pôle emploi et la mise en place de 600 postes de contrô­leurs, casse le peu qu’il reste d’un Service Public de l’Em­ploi, ayant pour mission l’ac­com­pa­gne­ment, l’in­dem­ni­sa­tion et l’orien­ta­tion de tous les chômeurs. Ce n’est pas d’un contrôle dont les chômeurs ont besoin, mais d’un véri­table accom­pa­gne­ment. C’est le chômage qu’il faut combattre, pas les chômeurs. Et dans ce combat, saluons le courage des chômeurs. Ils acceptent des emplois indignes qu’ils ne leur permettent même plus de survivre. Alors, à part stig­ma­ti­ser un peu plus les chômeurs, à quoi peut bien donc servir l’Offre « Raison­nable » d’Em­ploi ? Quels sont les critères de défi­ni­tion d’une offre « raison­nable » d’em­ploi ? Quelles sont les condi­tions de vie et de travail auxquelles les privé-e-s d’em­ploi devront se soumettre ? Une fois de plus, c’est sans aucune concer­ta­tion des chômeurs et des orga­ni­sa­tions qui les repré­sentent que l’on s’ap­prête à prendre des déci­sions qui ont un but clair et qui méprisent les chômeurs, en dimi­nuant le nombre déjà mino­ri­taire des allo­ca­taires, en radiant toujours plus et sans raison valable.
Contacts presse : Malika Zédiri (APEIS) : 06.18.56.26.05
Claire Pauchet (MNCP) : 06.16.99.69.57
AC!, APEIS, CGT chômeurs, MNCP
Mardi 26 juin 2018

Tract du Collec­tif Unedic – Renfor­cer le contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.