Aller au contenu

Péti­tion pour défendre la mixité sociale au collège Ronsard de Poitiers

Nouvelle secto­ri­sa­tion des collèges : ALERTE MIXITÉ EN PÉRIL !
Auteur : Collège Pierre de Ronsard POITIERS (86)

À l’at­ten­tion : du Conseil dépar­te­men­tal de la Vienne
Le collège Pierre de Ronsard à POITIERS (86) jouit à l’heure actuelle d’une mixité sociale exem­plaire qui fonc­tionne. Il est le symbole qu’une répu­blique vivante et apai­sée n’est pas une utopie. En effet, nous consta­tons au quoti­dien que la mixité sociale est source de richesse et d’ou­ver­ture cultu­relle pour tous. Nous consta­tons au quoti­dien que cette mixité permet de lutter effi­ca­ce­ment contre les discri­mi­na­tions et le commu­nau­ta­risme. Nous consta­tons au quoti­dien que cette mixité incite à plus d’am­bi­tion scolaire et de réus­site des élèves, et assure une meilleure égalité des chances.

Or contrai­re­ment aux annonces de nos élus, la nouvelle secto­ri­sa­tion va en sens inverse. Le collège Ronsard des 3 cités, perdra les écoles de Saint-Benoît et de Smarves (2021) dont les élèves seront affec­tés au collège Renau­dot à la mixité sociale rédui­te… Pourquoi vouloir mettre en péril un collège d’édu­ca­tion prio­ri­taire qui fonc­tionne bien ?

Nous crai­gnons pour l’ave­nir : certaines familles favo­ri­sées voudront recou­rir aux déro­ga­tions et à l’en­sei­gne­ment privé comme cela fut le cas par le passé. Nos élus refusent de l’en­tendre, alors que des parents disent déjà l’en­vi­sa­ger par anti­ci­pa­tion. Les élèves des 3 cités pâti­ront forcé­ment de ce manque d’ou­ver­ture, comme le quar­tier et donc la ville.

La volonté de mixité est un choix citoyen et poli­tique, qui assure à long terme la cohé­sion sociale et évite ainsi le commu­nau­ta­ris­me…

D’autres solu­tions existent, nos élus doivent l’en­tendre.

NE TUONS PAS LA COHÉSION SOCIALE DE NOTRE CITÉ !

signons la péti­tion

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.