Aller au contenu

Pour des droits cultu­rels et linguis­tiques légi­times, de la Mater­nelle à l’Uni­ver­sité.

Pour les droits

cultu­rels et

linguis­tiques

DANS LES régions et les Outre-mer

           
            Les asso­cia­tions œuvrant pour la promo­tion des langues des régions, dans l’es­pace public comme en milieu scolaire mènent un combat de longue haleine dans un pays ou le refus de la diver­sité linguis­tique a été érigé en dogme répu­bli­cain.

                C’est une réalité dans l’hexa­gone comme – dans une logique colo­niale – en Outre-mer,  contre les langues régio­nales et contre toutes les autres langues, celles des rroms ou des magh­ré­bins comme les langues de l’Afrique sub-saha­rienne ou d’Asie.

            Face à un effon­dre­ment, consenti ou contraint, de la trans­mis­sion fami­liale l’ef­fort a notam­ment porté sur le secteur éduca­tif. Les  asso­cia­tions et collec­tifs de parents ont multi­plié les mobi­li­sa­tions et expé­ri­men­ta­tions pour le bilin­guisme français/langue régio­nale à l’Ecole Publique, et par la créa­tion d’écoles asso­cia­tives pratiquant souvent l’im­mer­sion en Mater­nelle et au CP (en Bretagne, Pays Basque, pays d’Òc, Alsace, Corse, Cata­lo­gne…). 

 
            Pour la première fois depuis 1951, date de l’adop­tion de la très modeste loi « Deixonne »,  un texte légis­la­tif spéci­fique, la loi « Molac »  vient d’être adop­tée par le Parle­ment. Elle traite des langues régio­nales et recon­nait  que ces langues et ces cultures sont un apport à la culture de la France et de l’hu­ma­nité.  Ce vote posi­tif n’est hélas pas un abou­tis­se­ment, car l’ap­pli­ca­tion du texte dépend pour une bonne part de la poli­tique du pouvoir et des moyens qu’il mobi­li­sera à cet effet. Et le ministre Blanquer a combattu bec et ongles pour faire capo­ter ce projet.

 
            Le mouve­ment ENSEMBLE!
                        . apporte son soutien aux collec­tifs de parents et asso­cia­tions qui œuvrent pour les langues régio­nales à l’École Publique, dans l’Hexa­gone et Outre-mer,  et leur ensei­gne­ment dans les horaires normaux ;
                        . affirme son soutien au déve­lop­pe­ment du bilin­guisme pari­taire et à la possi­bi­lité dans l’école Publique, école ouverte à tous les enfants, de la péda­go­gie immer­sive ;

·                                 . rappelle  qu’une telle poli­tique néces­site que les moyens néces­saires soient attri­bués à l’École Publique ;

                        . consi­dère que les écoles asso­cia­tives en langue régio­nale ne peuvent être assi­mi­lées à des « écoles privées » mais répondent à une exigence démo­cra­tique encore trop peu prise en compte dans l’Édu­ca­tion Natio­nale.

            ENSEMBLE!, mouve­ment pour une alter­na­tive de gauche, écolo­giste et soli­daire, sera partie prenante de ces combats pour des droits cultu­rels et linguis­tiques légi­times, de la Mater­nelle à l’Uni­ver­sité.

https://www.ensemble-fdg.org/content/apres-le-vote-de-la-loi-molac-ensemble-pour-les-droits-cultu­rels-et-linguis­tiques-dans-les


—————————

ENSEMBLE !

Mouve­ment pour une

alter­na­tive de gauche

écolo­giste & soli­daire

Garanti sans virus. www.avg.com

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.