Aller au contenu

Pour des droits cultu­rels et linguis­tiques légi­times, de la Mater­nelle à l’Uni­ver­sité.

Pour les droits

cultu­rels et

linguis­tiques

DANS LES régions et les Outre-mer

           
            Les asso­cia­tions œuvrant pour la promo­tion des langues des régions, dans l’es­pace public comme en milieu scolaire mènent un combat de longue haleine dans un pays ou le refus de la diver­sité linguis­tique a été érigé en dogme répu­bli­cain.

                C’est une réalité dans l’hexa­gone comme – dans une logique colo­niale – en Outre-mer,  contre les langues régio­nales et contre toutes les autres langues, celles des rroms ou des magh­ré­bins comme les langues de l’Afrique sub-saha­rienne ou d’Asie.

            Face à un effon­dre­ment, consenti ou contraint, de la trans­mis­sion fami­liale l’ef­fort a notam­ment porté sur le secteur éduca­tif. Les  asso­cia­tions et collec­tifs de parents ont multi­plié les mobi­li­sa­tions et expé­ri­men­ta­tions pour le bilin­guisme français/langue régio­nale à l’Ecole Publique, et par la créa­tion d’écoles asso­cia­tives pratiquant souvent l’im­mer­sion en Mater­nelle et au CP (en Bretagne, Pays Basque, pays d’Òc, Alsace, Corse, Cata­lo­gne…). 

 
            Pour la première fois depuis 1951, date de l’adop­tion de la très modeste loi « Deixonne »,  un texte légis­la­tif spéci­fique, la loi « Molac »  vient d’être adop­tée par le Parle­ment. Elle traite des langues régio­nales et recon­nait  que ces langues et ces cultures sont un apport à la culture de la France et de l’hu­ma­nité.  Ce vote posi­tif n’est hélas pas un abou­tis­se­ment, car l’ap­pli­ca­tion du texte dépend pour une bonne part de la poli­tique du pouvoir et des moyens qu’il mobi­li­sera à cet effet. Et le ministre Blanquer a combattu bec et ongles pour faire capo­ter ce projet.

 
            Le mouve­ment ENSEMBLE!
                        . apporte son soutien aux collec­tifs de parents et asso­cia­tions qui œuvrent pour les langues régio­nales à l’École Publique, dans l’Hexa­gone et Outre-mer,  et leur ensei­gne­ment dans les horaires normaux ;
                        . affirme son soutien au déve­lop­pe­ment du bilin­guisme pari­taire et à la possi­bi­lité dans l’école Publique, école ouverte à tous les enfants, de la péda­go­gie immer­sive ;

·                                 . rappelle  qu’une telle poli­tique néces­site que les moyens néces­saires soient attri­bués à l’École Publique ;

                        . consi­dère que les écoles asso­cia­tives en langue régio­nale ne peuvent être assi­mi­lées à des « écoles privées » mais répondent à une exigence démo­cra­tique encore trop peu prise en compte dans l’Édu­ca­tion Natio­nale.

            ENSEMBLE!, mouve­ment pour une alter­na­tive de gauche, écolo­giste et soli­daire, sera partie prenante de ces combats pour des droits cultu­rels et linguis­tiques légi­times, de la Mater­nelle à l’Uni­ver­sité.

https://www.ensemble-fdg.org/content/apres-le-vote-de-la-loi-molac-ensemble-pour-les-droits-cultu­rels-et-linguis­tiques-dans-les


—————————

ENSEMBLE !

Mouve­ment pour une

alter­na­tive de gauche

écolo­giste & soli­daire

Garanti sans virus. www.avg.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.