Aller au contenu

« Que veut dire être une femme noire? »

L’ac­tua­lité anti­ra­ciste invite à voir ou revoir l’en­re­gis­tre­ment de la soirée du 12 mars 2020 de la Société Louise Michel

avec Maboula Souma­horo

 » Que veut dire être une femme noire ?  » 

sur notre site de la Sciété Louise Michel:

« Belle et grande soirée ce jeudi 12 mars 2020 où Maboula Souma­horo nous a présenté (voir vidéo ci-après) son passion­nant « Le Triangle et l’Hexa­gone, Réflexions sur une iden­tité noire ». Dans la langue de ses parents ivoi­riens, le dioula, le prénom fémi­nin Maboula signi­fie « celle qui ouvre la voie ».  Voie origi­nale emprun­tée par cette spécia­liste de la diaspora noire/afri­caine qui se propose de penser non à distance d’elle-même, dans une objec­ti­vité scien­ti­fique qu’elle juge illu­soire, mais à partir de son expé­rience, de l’ins­crip­tion de son corps de femme noire dans une société qui se proclame aveugle à la race. Peut-on être à la fois cher­cheuse et objet d’étude ?  Faire du récit de ses péré­gri­na­tions trans­at­lan­tiques entre la Côte d’Ivoire, la France et les États-Unis un outil d’ana­lyse ?  Et comment se dire soi-même dans une langue qui n’est pas celle de sa mère ? Comment le person­nel et l’in­time s’en­tre­lacent-ils au poli­tique ?  Tels sont quelques-uns des défis qu’elle relève.

A livre origi­nal, présen­ta­tion origi­nale : Maboula Souma­horo ne donne pas une confé­rence, mais commente libre­ment quelques extraits de son livre choi­sis et lus par Philippe Pignarre.

Notons que, malgré la gravité du sujet, cette soirée fut gaie, légère et pleine d’éclats de rire, pleine de vie.

Billets en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.